Pourquoi prolonger les soldes de 15 jours supplémentaires ?

Pourquoi prolonger les soldes de 15 jours supplémentaires ?

Les soldes vont être prolongés de deux semaines. Ils devaient se terminer mardi prochain. Ce sera finalement le 2 mars. Cette prolongation change-t-elle quelque chose pour les commerçants ?

Jamais la boutique de Catherine n'a été remplie de vêtements, trois semaines après le début des soldes. Pulls, chemises, pantalons... Il n'y a plus de place sur les étagères. Les ventes privées et les soldes n'ont pas sauvé son chiffre d'affaires, en baisse de 30% sur un an. En cause, les confinements et le couvre-feu à 18 heures qui limitent le nombre de ventes.

Toute l'info sur

Le WE

D'ailleurs, le premier bilan de ces soldes à l'échelle nationale n'est pas vraiment satisfaisant. "Une baisse de chiffre d'affaires par rapport aux soldes de l'année dernière de l'ordre d'une vingtaine de pourcent, et une baisse de fréquentation encore plus importante que ceux des magasins de l'ordre de -35%", constate Yohann Petiot, délégué général de l'Alliance du commerce.

Alors, le gouvernement a rallongé de deux semaines la période des soldes. Si elle devait se terminer le 16 février, elle durerait finalement jusqu'au 2 mars. Mais pour profiter de ces 15 jours supplémentaires au maximum, cette mesure nécessite une certaine organisation. Pour les grandes enseignes, l'objectif est de compenser la fermeture des boutiques situées dans des centres commerciaux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 en France : 24.818 patients hospitalisés dont 3.743 en réanimation

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Covid-19 : un temps réfractaire, la France s'ouvre à l'idée des vaccinodromes

Ces Français qui partent en vacances en Italie malgré la pandémie

Lire et commenter