Saint-Martin peine à attirer les touristes

Saint-Martin peine à attirer les touristes

REPORTAGE - Il y a trois ans, l'île de Saint-Martin (Guadeloupe) a été complètement dévastée par la tempête Irma. Aujourd'hui, tout est prêt pour accueillir les touristes mais les activités ont du mal à reprendre avec la crise du Covid.

À Saint-Martin, les maisons ont retrouvé un toit, trois ans après Irma. Le cyclone avait détruit 95% de l'île, située au nord des Antilles. La reconstruction a été longue. C'est le cas du restaurant d'Antoine. Mais à peine ouvert, il a dû refermer son établissement en mars dernier. Comme lui, ce couple propriétaire d'un hôtel au bord de la mer des Caraïbes espère sauver la saison en ouvrant pour les fêtes de fin d'année. Mais ils restent prudents car la pandémie leur a fait déjà perdre six mois d'activité. De son côté, Johan a investi des centaines de milliers d'euros dans ses bateaux de location pour séduire les touristes avec ses excursions en mer. Sans clientèle cette année, il a failli tout abandonner.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Pour se relever, Saint-Martin, qui n'a pas été reconfiné, compte sur ses 37 plages de sable blanc et son eau à plus de 26 degrés. Fin novembre, la préfecture a autorisé la clientèle américaine, qui représente 80% des vacanciers, à séjourner sur le côté français de l'île. Enfin une bonne nouvelle pour espérer relancer le tourisme à Saint-Martin.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Déconfinement : les pistes du gouvernement

Résistance au vaccin, circulation en France, létalité : 3 choses à savoir sur le variant brésilien

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

La comédienne britannique Helen McCrory ("Harry Potter", "Peaky Blinders") est décédée à l’âge de 52 ans

EN DIRECT - Covid-19 : 30.472 personnes hospitalisées, 5914 patients en réanimation

Lire et commenter