Salaires : les routiers réclament des augmentations

Salaires : les routiers réclament des augmentations

Le manque d’attractivité de certains métiers est l'un des freins à la baisse du chômage. Tel est le cas du transport routier, secteur où il manque entre 40 et 50.000 chauffeurs actuellement en France. Faut-il augmenter leur salaire pour attirer des candidats ?

En 30 ans, Éric marin a vu ses conditions de travail changer : des rythmes plus rapides, de moins en moins de pause et des temps d'attente de plus en plus long chez le client. “On n'est jamais chez nous. On est toujours sur la route en tant que nomade, mais on doit s'adapter partout et à tout le monde”. Son salaire de base, lui, n'a pas évolué depuis son début de carrière. Il est payé au SMIC 10,25 euros brut de l'heure. C'est avec les primes et les défraiements qu'il arrive à augmenter son revenu. Aujourd'hui, il touche environ 2 000 euros € net par mois.

Toute l'info sur

Le 20h

Nous nous arrêtons avec lui sur l'aire de Vémars dans le Val-d'Oise. Ici dans les discussions des camionneurs, la question du salaire et une même revendication : être mieux payé et obtenir un 13ème mois. “Quand on est payé à 11 euros maximum de l'heure, vous m'excuserez, ce n’est pas beaucoup”. “Le transporteur ne paie pas les heures et après, il s'étonne qu'il ne trouve même plus de chauffeur. Il n’y a plus personne qui veut rouler”, disent-ils.

C'est justement ce qui arrive à Pascal Barré, patron d'une entreprise de transport en Seine-et-Marne. Il emploie 80 chauffeurs, il lui en manque quatre. Ici, le salaire moyen est de 2 500 euros net. Pour lui, impossible d'aller au-delà ou même d'accorder un 13ème mois. “On ne peut pas mathématiquement le mettre, c'est impossible. De toute façon avec les marges qu'on a, un 13ème mois sur le plus gros poste de charges sur l'entreprise, ça écoule les résultats et les boîtes sont mortes”, explique-t-il. Parce que ces sociétés doivent faire face à la concurrence, notamment des pays de l'Est.

Les syndicats de chauffeurs routiers sont pourtant bien décidés à ouvrir des négociations avec le patronat. Ils brandissent déjà la menace d'une grève.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

"The Voice All Stars" : ces 6 talents qu’on aimerait voir en finale

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.