Stations de ski dans les Hautes-Alpes : élus et saisonniers réclament l'ouverture des remontées mécaniques

Stations de ski dans les Hautes-Alpes : élus et saisonniers réclament l'ouverture des remontées mécaniques

A Gap, élus et saisonniers se sont rassemblés pour contester la fermeture des domaines skiables dans les Hautes-Alpes. Pour eux, la trésorerie des vacances de Noël est fondamentale.

La majorité des Français se réjouissent de la réouverture tant attendue des commerces. Parallèlement, l'ambiance est nettement plus morose du côté des stations de ski dont les remontées mécaniques resteront fermées au moins jusqu'en janvier.

Toute l'info sur

Le WE

Moniteurs de ski, pisteurs, restaurateurs... tous ceux qui vivent de l'économie de la montagne se sont rassemblés ce samedi matin à Gap (Hautes-Alpes) pour contester la décision de l'Etat. Pour ces professionnels, ouvrir les stations, mais pas les remontées mécaniques ne sert à rien. Et ils ne sont pas les seuls à le penser puisque plusieurs élus ont enfilé leur écharpe tricolore pour défendre l'économie du territoire.

Dans le département, l'activité des stations de ski génère 12 000 emplois. En outre, 700 millions de chiffre d'affaires sont en jeu, ce qui représente la moitié du PIB des Hautes-Alpes. Lundi prochain, plusieurs maires de stations de ski rencontreront le Premier ministre pour discuter de leur sort.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Covid : quelle est la situation en Guadeloupe ?

Lire et commenter