Tourisme : pourquoi la France subit davantage que d'autres pays l'impact de la crise

La France n’est pas le seul pays dépendant des touristes. Mais, en ce moment, on a l’impression qu’on souffre plus de leur absence que les autres. Pourquoi ?

CONSÉQUENCES - Si la France n’est pas le seul pays dépendant du tourisme, la réduction des voyages liés à la pandémie l'a davantage touchée. François Lenglet décrypte ce phénomène sur le plateau du 20H de TF1.

En 2019, avant la pandémie de Covid-19, le secteur du tourisme représentait en France 7,4% du PIB et 9,5% des emplois. Cette année-là, 90 millions de touristes étrangers étaient venus en France, générant 170 milliards d'euros de recettes. Mais, la crise mondiale est passée par là et la France semble, plus que d'autres pays touristiques, accuser le coup.

Notre pays reste toutefois la première destination touristique mondiale grâce à ses paysages, ses monuments et sa gastronomie. Avec deux millions d’emplois, le secteur dégage un chiffre d'affaires supérieur à celui de l’automobile, souligne François Lenglet sur le plateau du 20H de TF1.

Toute l'info sur

Le WE

Si l'on pourrait croire que cette activité constitue une rente, puisque les cathédrales ne sont, par exemple, pas délocalisables, il faut toutefois noter que là aussi la France est en concurrence. Vus des États-Unis, par exemple, les châteaux de la Loire ou ceux de Bavière, c’est la même chose. Dès lors, c’est le prix qui fait la différence. Et la France n'est pas la meilleure sur ce plan.

Le Covid-19 a divisé par deux le chiffre d'affaires du tourisme

Si l'Hexagone est la destination la plus prisée du monde, elle se situe, en matière de recettes, derrière les États-Unis et l’Espagne. Parce que les touristes restent moins longtemps chez nous qu’ailleurs. 

Ensuite, il s'agit d'une activité fragile, comme l'a prouvé l’épidémie en divisant par deux le chiffre d'affaires du secteur. En Europe, ce sont d'ailleurs les pays touristiques qui ont connu la plus forte récession en 2020. 

Lire aussi

Enfin, les emplois sont moins qualifiés et moins rémunérés que dans l’industrie. L’avenir de la France ne peut donc être construit uniquement sur son secteur touristique.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.