"Un jeune, un mentor" : comment ce nouveau dispositif va-t-il se traduire sur le terrain ?

"Un jeune, un mentor" : comment ce nouveau dispositif va-t-il se traduire sur le terrain ?

Emploi, formation... Les premiers effets du plan "1 jeune, 1 solution" commencent à se faire sentir dans l'Hexagone. C'est cas dans le Puy-de-Dôme.

C'est son premier jour, celui d'un contrat d'une durée de six mois. À 22 ans, Anthony Rodrigues a retrouvé énergie et motivation. Entre problèmes personnels et difficulté à trouver un emploi, le jeune homme a passé plus de deux ans sans travail. Alors, il n'a pas laissé passer cette opportunité.

Toute l'info sur

Le 20h

"Savoir que j'ai trouvé un travail, c'est quelque chose qui me rend très fier de moi. Et je sais que ça va m'aider pour mon futur. Et je rends fier mes parents en même temps", s'est exprimé le jeune bénéficiaire d'un contrat initiative emploi (CIE) jeunes.

Des primes pour le recrutement en apprentissage, des aides à l'embauche de 4 000 euros ou la prise en charge de près de la moitié du Smic pour recruter un jeune de moins de 26 ans, les initiatives ne manquent pas. En 2020 dans le Puy-de-Dôme, 3 600 personnes ont profité du plan "1 jeune, 1 solution". Un cercle vertueux pour le directeur de magasin qui nous avons rencontré.

"Si on n'avait pas ce dispositif mis en place, c'est claire qu'on ne pourrait pas se permettre de prendre peut-être des gens sur une durée aussi longue. Donc on ferait peut-être des contrats, soit par intérim ou des contrats plus courts", a expliqué Serge Courriol, PDG de Weldom.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

"Crétin de fils de ..." : Donald Trump s’en prend violemment au chef des républicains au Sénat

Covid-19 : la Chine remet en cause l'efficacité de ses propres vaccins

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Lire et commenter