Vacances : la montagne tire son épingle du jeu

Vacances : la montagne tire son épingle du jeu

Cette année, les vacances à la montagne se sont réinventées. Les remontées mécaniques étant fermées, les stations de ski ont proposé d'autres activités que le ski alpin. Et les touristes n'ont pas déserté les pistes. Illustration à Flaine (Haute-Savoie).

Ils ont été privés de ski. Mais, ont-ils trouvé le temps long ? Oublier les pistes, c'est même un jeu d'enfant dans une station familiale où la fréquentation atteint malgré tout les 70%. La fermeture des remontées mécaniques a fait le malheur des uns et le bonheur des autres. Avec 180 vols par jour, ce parapentiste n'a jamais autant travaillé. Il n'y a pas de forfait à débourser. C'est l'occasion de s'offrir un baptême à 100 euros, et prendre de la hauteur.

Toute l'info sur

Le WE

Ces mordus de vélo, qui d'ordinaire dévalent les pentes à toute allure, nous feront l'éloge de la lenteur. "On prend plus de temps. On ne se presse pas. Profitons de notre journée. On n’a qu'une semaine pour faire du ski dans l'année. Du coup, on en profite. On marche plus lentement que d'habitude", se réjouit l'un d'entre eux.

Auraient-ils eu l'idée de faire du VTT en plein mois de février, ou de la mobylette électronique ? Les professionnels ont multiplié les inventions pour prouver qu'on peut glisser autrement. Place donc aux motoneiges. Jusqu'à imaginer une nouvelle vie pour des télésièges à l'arrêt, des vacances au ski qui n'en sont pas, tout est différent cette année.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

Lire et commenter