Vivarte : "On ruine littéralement un groupe franco-français"

ECONOMIE
DirectLCI
Jean-Louis Alfred, un responsable de la CFDT, réagit aux révélations du quotidien Le Parisien / Aujourd'hui en France : l'ex-PDG du groupe Vivarte (qui détient les enseignes La Halle, André ou Kookaï) a quitté ses fonctions en octobre avec un chèque de plus de trois millions d'euros. Or la nouvelle direction du groupe a annoncé mardi la suppression de 1.600 postes. Le syndicaliste dénonce notamment les mauvais comportements des "actionnaires vautours, requins".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter