Voitures d’occasion, une vente sur deux non-conforme

ÉCONOMIE

L'arnaque, angoisse de tout acheteur de voiture d'occasion, n'est pas une menace si abstraite. Pour preuve, une enquête de la DGCCRF auprès de commerces automobiles a mis en évidence un taux d'anomalies de 47%. Parmi les fraudes les plus courantes, la manipulation du compteur, afin de minorer le nombre de kilomètres, ou encore l'absence du procès-verbal du contrôle technique lors de la signature de vente.
Lire et commenter