Bac et brevet 2020 : contrôle continu, note d'assiduité... comment vont être validées les épreuves

Bac et brevet 2020 : contrôle continu, note d'assiduité... comment vont être validées les épreuves
Education

EDUCATION - Le ministre de l'Education nationale a présenté ce vendredi les options retenues par le gouvernement pour l'organisation et la validation des épreuves de brevet et du baccalauréat général, professionnel et technologique.

Plus de deux millions d'élèves attendaient avec impatience les annonces du ministre de l'Education nationale ce vendredi. Et Jean-Michel Blanquer a tranché : les examens du brevet et du baccalauréat seront validés via contrôle continu. Seul l'oral de français pour les élèves de Première sera maintenu, si les conditions sanitaires le permettent. 

"J’ai proposé au président de la République et au Premier ministre des aménagements qui permettent de concilier sécurité sanitaire et réussite future des élèves. Ils ont accepté cette formule", a déclaré le ministre. "Nous avons écarté la solution mixte (une épreuve écrite, et le reste en contrôle continu, ndlr). L’ensemble des épreuves du brevet et du bac sera validée en contrôle continu." 

Lire aussi

"Garantir la qualité et l'équité"

Jean-Michel Blanquer a assuré que l'objectif du gouvernement était de "garantir la qualité et l'équité du baccalauréat" 2020. "Ce sera un vrai bac." "La formule que je vais proposer va être de travailler tout au long du mois de juin, et jusqu’au 4 juillet" pour "rattraper les semaines de cours perdues actuellement", a-t-il précisé. Les cours et la présence des élèves seront donc obligatoires jusqu'au 4 juillet. Habituellement, les épreuves de ces examens se déroulent la dernière quinzaine de juin.

Concrètement, comment cela va-t-il se passer ? Pour les élèves de Troisième, "le brevet sera obtenu à partir de la moyenne des notes des trois trimestres, à l'exception des notes obtenues pendant la période de confinement", a indiqué Jean-Michel Blanquer. Une note d'assiduité sera attribuée, pour récompenser ceux qui resteront en cours jusqu’au 4 juillet, dans l'hypothèse où les collégiens seront retournés en classe d'ici-là.

L'oral de français maintenu pour les élèves de Première

Les élèves de Première sont également concernés puisqu'ils doivent passer leur épreuve anticipée du bac de français. La note de l'épreuve écrite sera calculée d'après la moyenne des notes obtenues par les élèves tout au long de l’année dans cette discipline, toujours à l'exception des notes obtenues pendant le confinement. Si les conditions sanitaires le permettent, l'oral sera maintenu, fin juin ou début juillet. Le nombre de textes à étudier sera alors réduit : 15 pour la voie générale, 12 pour la voie technologique. 

Mêmes consignes pour les élèves des Terminales générales et technologiques concernant les notes prises en compte dans le contrôle continu. Les notes déjà attribuées aux épreuves anticipées de premières seront gardées, et les mentions maintenues. Jean-Michel Blanquer a annoncé la création d'un "jury d’examen pour examiner le livret des élèves", et "valoriser un engagement, un progrès, veiller à l'équité". Là encore l’assiduité des candidats sera vérifiée et "le fait de rester jusqu'au 4 juillet en classe sera une condition sine qua non pour obtenir le diplôme". 

Les candidats libres passeront le bac en septembre

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Quid des épreuves de rattrapage et des candidats libres ? Les candidats ayant obtenus entre 8 et 10 pourront passer les oraux de rattrapage dans les conditions habituelles au début du mois de juillet. Ceux qui auraient obtenu une note inférieure à 8 pourraient, si le jury le leur permet, "bénéficier de la possibilité de le repasser au mois de septembre". Cette session de septembre sera d'ailleurs ouverte aux candidats libres.

Enfin, en ce qui concerne les élèves de lycées professionnels, les épreuves de BEP, CAP, et Bac professionnels seront elles aussi validées sur la base du contrôle continu effectué en cours de formation. Leurs livrets scolaires seront également examinés par un jury d’examen. Ils devront eux aussi travailler jusqu’au 4 juillet. Les mêmes consignes s'appliquent aux élèves des lycées agricoles.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent