Report des épreuves du bac ? "Le calendrier est maintenu pour le moment", selon le gouvernement

Report des épreuves du bac ? "Le calendrier est maintenu pour le moment", selon le gouvernement

BAC 2021 - Des représentants du corps enseignant sont montés au créneau pour demander le report des épreuves de spécialité du baccalauréat, prévues en mars. Selon eux, les élèves risquent d'être désavantagés par le contexte actuel. Joint par LCI, le ministère de l'Éducation nationale a rejeté cette éventualité.

C'est une fin de non-recevoir. Le ministère de l’Éducation nationale n'envisage pas, dans l'immédiat, de reporter les épreuves de spécialité du baccalauréat, prévues en mars prochain. "Pour le moment, les épreuves sont maintenues. Il n’est pas question de les bouger, le calendrier est maintenu. Les épreuves communes ont été supprimées, mais pour le moment les épreuves finales de spécialité sont maintenues", a-t-il assuré à LCI vendredi 11 décembre. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Les dernières infos sur l'épidémie

Ces derniers jours, des syndicats d’enseignants avaient demandé le report des épreuves de spécialité prévues en mars. Un souhait qu'ont également formulé plusieurs syndicats d’inspecteurs d’académie. La raison ? Ces représentant du corps enseignant craignent que certains élèves soient désavantagés si les épreuves devaient se tenir à la date prévue.

Des élèves pas prêts à cause de la crise sanitaire ?

"Dans la plupart des établissements, le passage à la 'demi-jauge', qu’il s’agisse de demi-groupes ou de classes entières à jours alternés, a entrainé un ralentissement des progressions et, plus largement, une dégradation des apprentissages des élèves", estime le syndicat des inspecteurs d’académie (SIA), qui ajoute que "dans les conditions actuelles, il est très probable que de nombreux élèves arriveront en mars insuffisamment préparés pour affronter une évaluation, quelle qu’elle soit".

Lire aussi

Le contexte particulier lié à la crise du Covid a pourtant  poussé le ministère de l’Éducation nationale à annoncer, le 5 novembre dernier, l’annulation des épreuves communes du baccalauréat. L'exécutif avait alors expliqué avoir fait ce choix "en raison de l'impact de la crise sanitaire sur les conditions de préparation du bac". Ces épreuves communes ont ainsi été remplacées par le contrôle continu.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Couvre-feu à 18h : 5.900 verbalisations pour 40.000 contrôles

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter