Coronavirus : quels scénarios pour le baccalauréat ?

Coronavirus : quels scénarios pour le baccalauréat ?

BAC - Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer doit annoncer incessamment les options retenues pour le baccalauréat dont la préparation est affectée par les mesures de confinement. La part du contrôle continu pourrait être plus importante.

La session 2020 du baccalauréat s'annonce unique en son genre. En raison du confinement lié à l'épidémie de coronavirus, l'examen risque en effet d'être profondément impacté. Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer doit détailler incessamment les options retenues.

"Oui, il y aura un baccalauréat. Mon premier objectif est de garantir à tous les élèves de Terminale qu'ils ne soient pas lésés, qu'ils ne perdent pas une année et donc qu'ils puissent passer un baccalauréat", a-t-il dit, interrogé sur Europe 1 lundi, avant d’ajouter : "Il y aura forcément une dose de contrôle continu, la question est de définir jusqu'à quel point, où est-ce que nous mettons le curseur, il faut que les règles du jeu soient connues le plus longtemps possible à l'avance." Mais quelles vont être les options retenues par le ministère de l’Education ?

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

Le contrôle continu seul juge ?

Selon une source proche du dossier contactée par l’AFP, Jean-Michel Blanquer avait, dans un premier temps, plusieurs scénarios en tête, en fonction de la date de reprise des cours. Ainsi, si les cours reprennent entre le 4 et le 18 mai, une épreuve écrite (au lieu de cinq ou six habituellement) pourrait être maintenue fin juin: sans doute la dominante des trois séries (philo en L, sciences économiques en ES et mathématiques en S).  

Mais si la reprise ne se faisait pas avant le 18 mai, l'organisation d'écrits semblerait impossible et le contrôle continu compterait pour la totalité de la moyenne finale. Reste à savoir si cela concernera seulement les notes des deux premiers trimestres de Terminale, ou si y seront ajoutées celles de Première, comme le préconisent certains syndicats du personnel enseignant. Les notes attribuées durant le confinement ne devraient, en revanche, pas être utilisées.

Vers une harmonisation des notes

Pour beaucoup, à l’instar de Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe du Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, il est primordial de maintenir un jury d’harmonisation des notes : "A partir du moment où il y a du contrôle continu c'est indispensable qu'il y ait un jury avec des professeurs différents de ceux des élèves dont ils étudient les dossiers."

Le rattrapage ouvert à tous ?

Selon la source proche du dossier interrogée par l’AFP, M. Blanquer pourrait également annoncer que les oraux de rattrapage, prévus début juillet, seraient ouverts cette année  - "dans un souci de bienveillance" - à tous les élèves n'ayant pas eu la moyenne et pas seulement à ceux dont la note finale est comprise entre 8 et 10 comme c'est le cas habituellement.

Seuls les oraux conservés pour le bac de français ?

Concernant les épreuves du bac de français pour les élèves de Première et du brevet pour ceux de Troisième, la date de reprise fera également office d’arbitre. Plus elle sera tardive, moins il sera possible d'organiser des écrits. En français, seuls les oraux pourraient être finalement conservés. Enfin, pour les élèves de troisième,  la part du contrôle continu du brevet risque fort de peser davantage que d'ordinaire.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDEO - Belgique : nouvelles inondations, un torrent emporte des voitures près de Namur

EN DIRECT - Sanofi confirme "un vaccin français avant la fin de l'année"

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

Covid-19 : quelles sont les trois contre-indications à la vaccination ?

Violent incendie dans l'Aude : 900 pompiers toujours mobilisés, coupure de courant jusqu'au Portugal

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.