Covid-19 : les fermetures de classes se multiplient

Depuis mardi, jour de la rentrée scolaire,  22 établissements scolaires ont fermé en France, dont 12 à la Réunion, suite à des résultats positifs au Covid-19, parmi les élèves ou les équipes pédagogiques.
Education

VIRUS - L'épidémie ne s'est pas arrêtée aux portes des écoles : 22 établissements scolaires ont fermé en France depuis la rentrée suite à des résultats positifs au Covid-19, parmi les élèves ou les équipes pédagogiques.

La liste des écoles ayant fermé des classes suite à des cas de Covid-19 s'allonge. Dans le Rhône, à Marseille, Paris, Amiens... Ce vendredi matin sur Europe 1, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé que 22 établissements scolaires (dont 10 en métropole et 12 à La Réunion) et une centaines de classes avaient fermé leurs portes depuis la rentrée.

Dès la première semaine de cours, certains élèves ont du rentrer chez eux. A Saint-Priest notamment, petite ville de la métropole lyonnaise où un élève de CE1 du groupe scolaire Marius-Berliet, a été révélé positif au nouveau coronavirus le jour de la rentrée, mardi. Ses parents lui avaient fait passer un test la veille, sur recommandation de l'Agence régionale de santé (ARS), la famille ayant été en contact avec des personnes infectées. Conséquence : les 23 élèves de sa classe auront cours à la maison durant quinze jours. Les autres enfants de l'école sont, eux, retournés à l'école deux jours plus tard, après désinfection des locaux.

Lire aussi

Huit fermetures en trois jours

A Saint-Didier-au-Mont-d'Or, à quelques encablures de Lyon, c'est un membre de l'équipe pédagogique de l'école primaire privée Fromente-Saint-François qui a été testé positif au Covid-19 le jour de la rentrée. Par mesure de précaution, l'ARS a préconisé l'isolement de l'ensemble de l'équipe pédagogique. L'école ne peut donc plus accueillir les élèves durant quinze jours, bien que les services académiques, en étroite collaboration avec la mairie, tentent de trouver une solution d’accueil pour les élèves, selon le rectorat. Dans le département voisin de l'Ain, l'accueil périscolaire a été suspendu dans toutes les écoles d'Ambérieu-en-Bugey après les tests positifs au Covid-19 de trois animatrices. 

Une école publique, comprenant quatre classes, a été fermée le lendemain, mercredi, à Siaugues-Sainte-Marie, en Haute-Loire, après la détection d'un cas de Covid, a indiqué la préfecture du département. Un dépistage doit être organisé pour que les élèves négatifs reprennent l'école le 10 septembre. Ceux dont le test sera positif devront attendre le 14 septembre. Puis la préfecture de l'Indre-et-Loire a décidé de placer 57 enfants de moyenne section de l'école maternelle de Monts en quatorzaine. Deux enseignants et un personnel communal, qui avaient participé à une réunion de pré-rentrée le 28 aout, se sont révélés positifs au Covid-19.

Lire aussi

Ce jeudi, ce sont deux classes de l'école polyvalente Gros, dans le 16e arrondissement de Paris, qui ont fermé pour deux semaines. Celle d'un élève de CE2, testé positif au Covid-19, et par précaution, celle de son petit frère, scolarisé en moyenne section de maternelle dans le même établissement.

Le même jour dans la soirée, c'est la mairie de Marseille qui décidait la fermeture de l'école Saint-André Condorcet, également dans le 16e arrondissement, car un cas de contamination a été recensé au sein du personnel éducatif. De nouveau : quatorzaine et tests pour les cas contacts, avant d'autoriser un retour à la normale. A quelques kilomètres de là, toujours dans les Bouches-du-Rhône, l'école élémentaire de la Gare de Pélissanne a aussi fermé ses portes : deux élèves, un de CP et un de CM1 ont été testés positif au Covid-19. La réouverture n'est prévue que pour le 17 septembre, pour les 260 enfants concernés.

Le collège Rosa-Parks d'Amiens a également renvoyé chez eux 25 élèves ayant participé à un stage de remise à niveau de pré-rentrée, la semaine dernière, après le test positif d'une adolescente. Ils ne pourront retourner en cours que la semaine prochaine.

Le gouvernement travaille sur les solutions de garde

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Le gouvernement a indiqué mardi étudier un dispositif d'accompagnement permettant à un parent d'arrêter de travailler, en faisant valoir un droit pour garde d'enfants malades, "dans le cas où la classe, où l'école est fermée", a précisé sur Franceinfo Gabriel Attal. Il y aura cependant plusieurs conditions à l'application du dispositif. Une fois la décision de fermeture prise par les autorités administratives compétentes (préfet et ARS), il ne pourra en effet s'appliquer qu'en absence d'une solution alternative de garde, mise en place par l'établissement scolaire ou la mairie. Il faudra aussi qu'aucun des deux parents ne soient en mesure de recourir au télétravail.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent