Déconfinement : une réouverture des écoles "par territoire" ou "par moitié de classe" à l'étude

Déconfinement : une réouverture des écoles "par territoire" ou "par moitié de classe" à l'étude
Education

SCOLARITÉ - Le gouvernement réfléchit à plusieurs hypothèses pour la réouverture des écoles à partir du 11 mai. Parmi elles, un retour en classe "par territoire", en commençant par les zones les moins touchées par le Covid-19.

"Nous devons commencer à rouvrir les écoles." Voilà en somme ce qu'a estimé Edouard Philippe ce dimanche lors de sa conférence de presse tenue aux côtés d'Olivier Véran, mettant en lumière que "5 à 10%" des élèves sont actuellement "privés de tout contact avec l'école" malgré l'enseignement à distance. "C'est dangereux pour la cohésion de la Nation, aujourd'hui et demain", a-t-il souligné.

Assurant "travailler sur toutes les hypothèses", le Premier ministre a cependant précisé qu'il n'y avait "pas de décision à ce stade". Les maires et les syndicats d'enseignants seront d'ailleurs associés au plan de déconfinement actuellement élaboré par le gouvernement, a-t-il affirmé, tout en défendant la décision de l'exécutif de rouvrir partiellement les écoles, fermées depuis le 16 mars.

Trois pistes à l'étude

Pour ce faire, l'exécutif travaille à plusieurs scénarios, par exemple en échelonnant le retour en classe par territoire. "Dans certains départements, il n'y a eu quasiment aucun cas (de Covid-19, ndlr) et l'on peut considérer qu'après deux mois de confinement, cette situation sera préservée", a expliqué le chef du gouvernement. "On peut imaginer que dans ces territoires, l'ouverture se fasse plus rapidement et de façon plus large que là où la situation est plus compliquée."

Une autre hypothèse envisagée est celle d'un retour à l'école "par moitié de classe", afin d'alterner "une semaine sur deux" le "lien physique et intellectuel avec le professeur".

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Le Premier ministre a également avancé une troisième hypothèse, à savoir "l'utilisation des locaux de façon différente en utilisant des espaces plus larges que de simples classes pour faire cours".

Rien n'est encore tranché, mais pour réussir ce retour à l'école, la "bonne méthode sera progressive", a-t-il répété. "Les écoles n'ouvriront pas partout le 11 mai et ne fonctionneront pas partout dans les conditions dans lesquelles elles fonctionnaient" avant le confinement.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent