Ecole à la maison, CNED, Pronote, ENT... premier jour "un peu difficile" pour les cours en ligne

Avec la fermeture de tous les établissements scolaires et universitaires à partir de ce lundi, treize millions d'enfants et de jeunes doivent rester à la maison. Dans les familles, on s'organise comme on peut.
Education

ECOLE EN LIGNE- Au premier jour de la fermeture des écoles pour cause de coronavirus, difficile dès ce lundi matin de se connecter à plusieurs serveurs. Du site du CNED à Pronote en passant par les ENT, toutes les plateformes ont connu des problèmes.

La capacité des serveurs avait été considérablement renforcée pour pouvoir recevoir plusieurs millions de connexions simultanées et permettre au dispositif d'enseignement à distance d'assurer la "continuité pédagogique". Et pourtant... Au premier jour de télétravail massif pour les 13 millions d'élèves français ce lundi 16 mars, l'école en ligne a connu quelques ratés. 

Lire aussi

"Service indisponible"

L'Académie de l'Oise, de la Somme, de Dijon, Lille, ... Les Espaces Numériques de Travail (ENT) sont tombés en panne les uns après les autres. Sur Twitter, les parents furent - très - nombreux à interpeller les Académies à travers l'Hexagone. A coup de "l'ENT est inaccessible", ou d'un "il est impossible de se connecter à l'ENT de ma fille", ils témoignent de leur désarroi.

Mais côté Education nationale, on renvoie vers chaque collectivité." Des permanences existent pour chaque établissement", nous souligne-t-on. Dès lors, c'est "au niveau local" que les solutions doivent se trouver.

C'est ce que certains font déjà. Les principaux concernés ont ainsi tenté de répondre aux internautes désabusés. "Afflux massif d'élèves sur l'ENT ce matin : les dysfonctionnements sont en cours de résolution par les équipes techniques", écrit par exemple l'Académie de Dijon, qui se veut rassurante. Même son de cloche du côté de l'Oise qui dit "rencontrer des difficultés au regard du très grand nombre de connexions simultanées". "Le prestataire se mobilise vraiment pour essayer de résoudre ces problèmes techniques", précise le département. 

Lire aussi

Toutes les plateformes rencontrent des difficultés

Mais on est loin de cas isolés. Du site Enseigno à celui du Centre national d'enseignement à distance (CNED), l'heure est au grand bug informatique. Alors, du côté de l'Education nationale, on reconnait que les choses sont "un petit peu difficile" en ce jour de fermeture des établissements scolaires. 

Cependant, on se veut rassurant. Il serait "normal" que des phénomènes de saturation soit observés en ce premier jour d'une expérience inédite. "Des difficultés de connexion peuvent survenir en ce premier jour de mise en ligne de la continuité pédagogique." Quoi qu'il en soit,  rue de Grenelle, on certifie que la "continuité pédagogique" tant voulue par le gouvernement pourra se faire sans problème dans les prochains jours. "Le CNED est en train d'assurer la montée en puissance de son système", nous affirme-t-on. D'ici là, le conseil qu'on nous donne est d'"attendre". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent