EN DIRECT - Contrôle continu : les épreuves du nouveau bac perturbées dans une trentaine de lycées

EN DIRECT - Contrôle continu : les épreuves du nouveau bac perturbées dans une trentaine de lycées
Education

LYCÉE - Les nouvelles épreuves de contrôle continu du bac 2020 ont commencé ce lundi dans toute la France pour les élèves de 1re. Elles ont été perturbées dans une trentaine d'établissements. Le ministère a comptabilisé "5 établissements bloqués" où les épreuves ont  dû être reportées et "24 actions de mobilisations".

Live

BLOCAGES JUSQU'EN MARTINIQUE

DES ÉPREUVES SANS SURVEILLANTS ?


Un compte Twitter avance ce matin que dans le Lycée Polyvalent Ferdinand Buisson, à Elbeuf dans le 76, les épreuves se déroulent "sans surveillant et avec son portable à la main". Interrogé par LCI, le lycée assure que la vidéo a dû "être prise avant le début de l'épreuve". Ils réfutent tout problème lié à l'organisation des épreuves et affirment qu'il y avait surveillants et/ou CPE dans toutes les salles d'examens. Plus d'informations à suivre

LYCÉES FRANÇAIS A L'ETRANGER


Le lycée français de Barcelone se mobilise lui aussi, à la fois contre les épreuves du nouveau bac et contre la réforme des retraites. Les enseignants en grève réclame le retrait des deux projets.

BLOCAGE À BORDEAUX

PERTURBATIONS : QUEL BILAN ? 

Une trentaine d'établissements ont été "perturbés", dont cinq sont "bloqués". Parmi eux, le lycée Gustave-Eiffel, à Bordeaux, où plusieurs professeurs et personnel non-enseignant ont bloqué l'entrée du lycée. Quant aux 24 autres perturbations, il y a "une diversité de situation, allant du boycott des épreuves à une mobilisation devant les lycées", indique le ministère de l'Education nationale auprès de LCI.


Au total, des épreuves étaient organisées dans 380 lycées (sur plus de 4000).

TOUR DE FRANCE


A Bordeaux, au lycée Gustave-Eiffel, ce sont des dizaines de professeurs et personnels non enseignants qui ont bloqué l'entrée de cet établissement. Les élèves ont toutefois pu entrer par une porte annexe gardée par des policiers. A Lille aussi, les épreuves n'ont été que retardées, avec une cinquantaine de professeurs rassemblés peu avant 9h devant le lycée Faidherbe pour dénoncer la réforme. Quant à la capitale, c'est au lycée Lavoisier que "l'administration a été obligée de réquisitionner au pied levé des personnels". Une décision critiquée par un professeur, auprès de l'AFP, qui explique que ces personnes n'ont pas "vocation" à "surveiller" des examens. "On a des personnels de laboratoire qui deviennent surveillants, ce n'est pas leur rôle", a-t-il dénoncé.

PLAINTE


Alors qu'une épreuve a dû être annulée à Montauban, où une manifestation à eu lieu à l'intérieur du lycée Bourdelle, le recteur de l'académie de Toulouse dit envisager de porter plainte contre les grévistes, selon France 3 Occitanie

5 ÉTABLISSEMENTS "BLOQUÉS" SELON LE MINISTÈRE 


Le ministère de l'Education nationale a comptabilisé "5 établissements bloqués", avec des épreuves qui ont dû être reportées et seulement "24 actions de mobilisations". 

ÉPREUVES PERTURBÉES À LILLE


Alors que la quasi-totalité des syndicats de professeurs avaient appelé à boycotter les épreuves du nouveau bac en refusant de les surveiller, les épreuves ont finalement eu lieu sans accroc au lycée général Fénelon. Et pour cause, comme l'explique son proviseur, Christophe Berger, des "renforts" étaient prévus dans l'établissements afin de "compenser les éventuels boycott". 


Les professeurs de cet établissement, dont 15% ont refusé de surveiller les épreuves, dénoncent des épreuves "très floues". Christophe Le Goueze, professeur d’histoire-géographie, témoigne à notre micro d'une organisation "chaotique", faite "un petit peu à l’arrachée". Ainsi, dans sa matière, les sujets ont été attribue sans même avoir une grille de correction.

ANNULATIONS


Ce compte Twitter recense de nombreux lycées dans lesquels les épreuves de ce matin ont été annulées, et reportées à des dates ultérieures.

DIE-IN NORMAND


Des professeurs d'un lycée normand ont publié une vidéo d'une "action symbolique" contre la réforme du bac. Durant les quelques minutes que dure la séquence, on assiste à une "marche funèbre" du personnel du lycée Val de Seine de Grand-Quevilly, portant des lunettes et des  vêtements noirs. Tout au long de la séquence, une femme explique pourquoi le personnel de l'établissement "alerte" sur les "effets inacceptables de la réforme Blanquer".

E3C ANNULÉS?


Pierre Mathiot, l'un des principaux architectes du nouveau baccalauréat, évoque dans un entretien au Parisien la possibilité de ne pas prendre en compte les E3C. Leur "banalisation", comprendre par là le fait ne pas pas prendre en compte ces notes, pourrait en effet avoir lieu si "un nombre trop important d’établissements n’organisait pas du tout cette première session". Cependant, hors de questions de reculer. "On est trop avancés dans la réforme pour revenir en arrière", estime le directeur de Sciences-po Lille, proche de Jean-Michel Blanquer, qui prévient par la même occasion que les professeurs qui refusent de faire passer ces examens "s'exposent à des sanctions".

LILLE

PARIS


Devant le lycée Hélène-Boucher, dans le 20e arrondissement de Paris, la protestation contre la réforme du bac se double d'une mobilisation contre les violences policières. Plusieurs élèves auraient été blessés lors d'une intervention de déblocage. Des professeurs confirment que le déroulé des épreuves du jour va être perturbé.

BLOCAGE À BORDEAUX


Un blocage est en cours dans l'un des plus gros établissements de France, le lycée Gustave Eiffel, à Bordeaux. Des fumigènes ont été craqués et quelques feux de poubelle allumés. Quelques tensions ont éclaté, selon France 3 qui comptabilise une "centaine d'enseignants" bloquant l'entrée du lycée.

LYCÉES BLOQUÉS


Quelques dizaines de lycées sont bloqués, ce matin, comme ici à la Rochelle.

COUP D'ENVOI


Les lycéens de 1ère inaugurent pour la première fois le E3C, cette nouvelle formule de contrôle continu du bac. Ces nouvelles épreuves sont d'ores et déjà menacées de boycott, ce lundi. On fait le point.

Coup d'envoi du nouveau bac : des épreuves annulées, d’autres menacées

Les perturbations du coup d’envoi des épreuves du bac nouvelle formule, ce lundi 20 janvier, ont été finalement contenues.    Grèves de surveillance, refus de corriger les copies ou de transmettre les  notes: les opposants envisageaient les mêmes modes d'action qu'au moment des  corrections du baccalauréat en juin, qui avaient créé la confusion. Le ministère a comptabilisé "5 établissements bloqués" où les épreuves ont  dû être reportées et "24 actions de mobilisations". Au global, 380 lycées (sur  plus de 4.000) étaient concernés lundi par ce passage d'épreuves

Ces premières épreuves de contrôle continu, les "E3C" dans le jargon, doivent s'étaler sur un mois et demi en fonction des lycées. Elles portent sur l'histoire-géographie, les langues vivantes ainsi que sur les mathématiques pour les élèves de la voie technologique. Réparties en trois sessions sur les années de Première et Terminale comptent pour 30% de la note finale. Chaque épreuve de la première série représente 1,7% de cette note.

Lire aussi

Face aux menaces, le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, s'est voulu rassurant, estimant que ces actions étaient le fait d'une "petite minorité". Suivez le déroulement des épreuves et des dernières informations dans notre fil direct ci-dessous. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent