Fraude au bac S : des élèves avaient le corrigé de l'épreuve des mathématiques dans leur calculatrice

Education

Toute L'info sur

À la loupe

FRAUDES - Alors que le ministère de l'Education Nationale a porté plainte vendredi après avoir eu confirmation que le sujet de mathématiques des filières ES et L avait fuité avant l'examen, nous avons pu établir de nouvelles fraudes. Elles concernent cette fois-ci les épreuves de mathématiques et potentiellement de physique, de la filière S.

Alors que les 750.000 élèves de Terminale finissent ce lundi 24 juin leurs dernières épreuves du baccalauréat, de nouvelles révélations de fraudes émergent. Après les fuites du sujet de mathématiques des filières ES et L, les soupçons se tournent vers les sujets de mathématiques et de physique de la filière S. Cette fois, ce ne sont pas des captures d'écran de téléphone portable qui ont permis de révéler le pot aux roses. Les étudiants qui ont triché ont été bien plus discrets. Leur erreur : avoir utilisé le site internet TI Planet pour télécharger leurs corrigés de l'épreuve sur leurs calculatrices. Explications.


TI Planet est "un site d'entraide et de développement autour de l'utilisation de la calculatrice graphique, seul outil numérique pouvant être autorisé aux examens à ce jour", nous explique Xavier Andréani, professeur de mathématiques dans un lycée de Montpellier et administrateur du site. Cette plateforme a été créée par l'association UPECS (Union pour la Promotion des Enseignements et Carrières Scientifiques) afin de venir en aide aux lycéens. Le site propose des actualités, des programmes et des tutoriaux sur les calculatrices, équivalentes à des ordinateurs au format de poche.


Un des outils de ce site permet de convertir des documents et notamment des PDF pour les intégrer dans la mémoire des calculatrices. Jusqu'ici rien d'illégal. "La calculatrice graphique est une calculatrice à mémoire, autorisée au bac depuis la session 1980", poursuit Xavier Andréani. "On peut y entrer des données, certains appelleront cela des anti-sèches. En pratique c'est quelque chose qui ne me choque pas. En sciences au niveau lycée, les sujets demandent de résoudre un problème qui est toujours inédit. Aucun document préexistant ne peut donc 'normalement' y apporter de réponse toute faite." Posséder les sujets voire les corrigés du sujet en amont est en revanche une autre affaire.


En apprenant qu'il y avait eu une fuite avant l'épreuve du sujet de mathématiques du bac ES et L vendredi dernier, le vice-président d'UPECS a cherché à savoir si les "tricheurs" n'avaient pas profité du convertisseur de TI Planet "pour écrire puis convertir le corrigé, espérant pouvoir l'emporter et n'avoir plus qu'à recopier". Après avoir analysé des milliers de documents, il en a effectivement trouvé plusieurs qui "étaient les corrigés exacts des exercices tombés vendredi matin, alors que téléversés pour conversion dans la nuit de jeudi à vendredi, soit avant l'épreuve".


Au-delà de cette mauvaise surprise, "j'ai découvert par la même occasion que le sujet de mathématiques du bac S était concerné", nous explique le professeur. Après avoir signalé la fraude à la mission de pilotage des examens de l'Education Nationale, il a publié sa découverte via un post sur le forum de TI Planet.

Au total, au moins 24 membres du site ont converti des "corrigés manuscrits dans la nuit de jeudi à vendredi et correspondant exactement au sujet de Maths du bac S du lendemain", s'insurge l'enseignant. Ces 431 pages, que nous avons étudiées, restent accessibles ce lundi. Si la quasi-totalité correspond à des photographies de notes manuscrites, l'une d'elles est une photographie d'une page du sujet (cf. ci-dessus). Le document a été partagé le vendredi à 2h41 du matin. Cela correspond bien à la page 7 du sujet de l'épreuve de mathématiques (cf. ci-dessous). 


Dans le coin en bas à gauche, on peut lire le repère 19MASOMLR1, qui signifie qu'il s'agit du sujet de mathématiques obligatoire de la filière S.

Les administrateurs du site ont pu identifier la répartition de l'activité de conversions et de téléchargements de ces corrigés manuscrits. Elle s'étend de 00h18 le vendredi 21 à 7h41, soit jusqu'à 20 minutes avant l'épreuve. Au niveau de la géolocalisation, les fuites concerneraient, comme pour les sujets des bac ES et L, la région parisienne.

Contactée par LCI, l'Education nationale confirme que la mission des examens a été alertée et procède actuellement "à un travail de vérification". "A ce stade, aucune plainte n'a été déposée par le ministère", nous précise-t-on. Les responsables du site ont communiqué les informations à leur disposition, dont les comptes des fraudeurs, à la mission des examens.


Et la triche pourrait être encore plus large. Lorsque l'on regarde les documents téléchargés, on tombe sur des corrigés... de l'épreuve de physique. Là encore, ces corrigés manuscrits ont été téléchargés avant l'épreuve, soit dans la nuit de mercredi à jeudi. Ainsi, un des utilisateurs, qui a converti quatre documents correspondant aux corrigés de l'épreuve de mathématiques le vendredi 21 juin entre 2h36 et 5h41 du matin, avait déjà, la veille, téléchargé un document correspondant à un exercice de l'épreuve de physique. La conversion a été effectuée à 3h18 soit un peu moins de 5 heures avant l'épreuve, prévu à 8 heures le 20 juin.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter