Jean-Michel Blanquer interdit officiellement l’écriture inclusive dans l’Éducation nationale

Jean-Michel Blanquer interdit officiellement l’écriture inclusive dans l’Éducation nationale

ÉDUCATION - Une circulaire publiée au Bulletin officiel, ce jeudi 6 mai, invite le personnel de l’Éducation nationale à proscrire l'utilisation de l'écriture inclusive. Celle-ci se montre favorable à la féminisation des fonctions, quand elles sont occupées par des femmes.

Jean-Michel Blanquer est passé à l’action. Dans le Journal du dimanche, dimanche 2 mai, le ministre de l'Éducation nationale avait fait part de sa volonté de ne pas voir la langue française "être triturée ou abîmée". Dans son viseur, l’usage de l’écriture inclusive. "Nous allons clarifier le fait que c’est vrai aussi dans nos usages pédagogiques.", avait-il ajouté. Dans ce sens, une circulaire a été publiée au Bulletin officiel ce jeudi 6 mai.

La conformité aux règles grammaticales et syntaxiques est de rigueur- Circulaire publiée au Bulletin officiel

"Dans le cadre de l’enseignement, la conformité aux règles grammaticales et syntaxiques est de rigueur", peut-on lire dans cette circulaire adressée aux recteurs d’académie, aux directeurs de l’administration centrale et aux personnels du ministère de l’Éducation nationale. "Il convient de proscrire le recours à l’écriture dite ‘inclusive’, qui utilise notamment le point médian pour faire apparaître simultanément les formes féminines et masculines d’un mot employé au masculin lorsque celui-ci est utilisé dans un sens générique.", est-il précisé. 

Lire aussi

Le texte officiel avance que l’écriture inclusive "constitue un obstacle à la lecture et à la compréhension de l’écrit". "L’impossibilité de transcrire à l’oral les textes recourant à ce type de graphie gêne la lecture à voix haute comme la prononciation, et par conséquent les apprentissages, notamment des plus jeunes.", peut-on également lire. 

La féminisation des métiers et des fonctions demandée

En revanche, la circulaire invite à féminiser des métiers et des fonctions : "Le choix des exemples ou des énoncés en situation d’enseignement doit respecter l’égalité entre les filles et les garçons, tant par la féminisation des termes que par la lutte contre les représentations stéréotypées." 

La circulaire s’inscrit dans la continuité de la circulaire du 21 novembre 2017, signée par Édouard Philippe, qui invitait les ministres "à ne pas faire usage de l'écriture dite inclusive", notamment dans les textes destinés à être publiés au Journal officiel de la République française.

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique d'Elizabeth Martichoux

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCACST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque matin Elizabeth Martichoux reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Nouvelle vague orageuse ce dimanche : 28 départements en vigilance orange

VIDÉO - Pluies "tropicales", grêlons, tornades : les images de la France frappée par les orages

VIDÉO - RER et bus inondés, toit arraché... vents violents et pluies diluviennes sur l'Île-de-France

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

Suivez la nouvelle sortie hors de l'ISS pour Thomas Pesquet : quelle mission après les incidents de mercredi ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.