La notion de décroissance figure-t-elle dans des manuels scolaires comme l'affirme Jean-Michel Blanquer ?

Education

Toute L'info sur

À la loupe

À LA LOUPE – Invité au Grand Jury dimanche, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a assuré que le thème de la décroissance figurait dans des manuels scolaires de sciences économiques et sociales au lycée. La question lui avait été posée par une étudiante qui s'étonnait de l'absence de cette notion au sein des programmes. À La Loupe a vérifié.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, était l'invité de l'émission politique Le Grand Jury le dimanche 1er septembre. L'occasion pour le ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse de revenir sur toutes les nouveautés qui attendent les élèves, les enseignants et les parents pour cette rentrée scolaire. Parmi lesquelles : la fin des sections S, ES et L au lycée, ainsi que des changements au sein des programmes.

Lire aussi

Lors de ce Grand Jury, le ministre a été interpellé par Esther Bernard, jeune étudiante de 18 ans et membre de l'association Youth For Climate France, qui s’étonnait du contenu des cours enseignés en sciences économiques et sociales au lycée. "Durant toute ma scolarité, on ne m’a parlé que de développement durable. Vous savez autant que moi à quel point ces deux notions sont contraires. Une croissance infinie n’est pas compatible avec la question de la durabilité. Dans aucun manuel scolaire, on ne développe la théorie de la décroissance, avec un changement de système économique et consommer différemment."

Une affirmation inexacte selon Jean-Michel Blanquer : "De ce que je connais des manuels, il font droit à des théories comme celle que cette jeune lycéenne a développée, [la décroissance]", a expliqué le ministre tout en précisant qu'un "manuel n'a pas vocation à aller dans un sens ou dans un autre sur le plan idéologique".  Qu'en est il réellement ? Et à quels manuels le ministre fait il référence ? Pour en avoir le cœur net, À La Loupe a posé la question à des enseignants en sciences économiques et sociales. 

La notion de décroissance est-elle enseignée ?

Contacté par LCI, Solène Pichardie, coprésidente de l'APSES, l'Association des professeurs de SES, est catégorique : "Non, la notion de décroissance n'apparaît pas dans les nouveaux programmes de SES auxquels Jean-Michel Blanquer fait référence." L'enseignante nous explique qu'effectivement, "en classe de terminale le programme comporte un chapitre dédié à la croissance, il  ne nous invite pas à traiter de la décroissance." Elle fait référence aux nouveaux programmes de SES publiés sur le site du ministère de l'Education nationale

Voir aussi

Pour obtenir plus de précisions sur les propos de Jean-Michel Blanquer, nous avons posé la question au ministère de l'Education nationale, qui nous a renvoyé vers le Conseil supérieur des programmes. Ce dernier nous répond que si "au sein des programmes arrêtés par le ministre, comme au sein de [leurs] projets de programme, le mot 'décroissance' n’est pas écrit comme tel, le principe de 'limite' est en revanche clairement évoqué aussi bien en seconde, qu’en première et qu’en terminale." Ainsi, le Conseil nous assure que "les professeurs de SES pourraient tout à fait aborder, au sein de ces chapitres, la tension entre la croissance économique et le respect des exigences environnementales." 

En effet, le programme de seconde en SES demande aux élèves de "connaître les principales limites écologiques de la croissance" au sein du chapitre "Comment crée-t-on des richesses et comment les mesure-t-on ?". Pour les élèves de première, le chapitre "Quelles sont les principales défaillances du marché ?" invite à s'interroger sur la pollution comme une limite du marché. 

Pour connaître le contenu exact de ces chapitres, nous avons contacté Les Editeurs de l'Education, l'association professionnelle qui rassemble les maisons d'édition de livres scolaires. Les Editeurs de l'Education nous précise que le terme de décroissance n'étant pas mentionné au sein des programmes officiels, les maisons d'édition ne sont pas tenues de l'évoquer. Après un travail de vérification de plusieurs livres de SES effectué par cette association, un ouvrage aborde bien la décroissance et plusieurs autres posent des questions qui en sont très proches comme "Faut-il sacrifier la croissance ?". Pour Les Editeurs de l'Education cela ne fait aucun doute, "la décroissance pourrait être évoquée par les enseignants et les élèves à ce moment-là." 

Concernant les élèves de terminale, comme les nouveaux programmes de SES ne s'appliqueront qu'à la rentrée 2020, les ouvrages scolaires n'ont pas encore été publiés. Impossible pour l'heure de savoir si des éditeurs mentionneront - ou pas - la décroissance. 

Les nouveaux programmes posent-ils problèmes ?

Pourtant, les enseignants de SES que nous avons contactés évoquent également un changement dans l'approche de la croissance. Au sein des cours de sciences économiques destinés aux élèves de terminale, les professeurs doivent aborder la question des "sources" et des "défis" de la croissance économique. Un des angles à évoquer avec les élèves s'intitule "Comprendre qu'une croissance économique soutenable se heurte à des limites écologiques (notamment l'épuisement des ressources, la pollution, le réchauffement climatique) et que l'innovation peut aider à reculer ces limites." 

Clarisse Guiraud, professeure de SES, estime qu'il y a "un marqueur idéologique" dans cette approche. "Désormais, on considère que la croissance est forcément une notion économique soutenable, cela suppose qu'une solution sera trouvée pour contrer les défis environnementaux." Par conséquent, le concept de décroissance est forcément exclu. Elle s'inquiète, au passage, du nouveau système des options. "Les élèves pourront abandonner les cours de sciences économiques et sociales après la première. Ils n’aborderont jamais la question des limites de la croissance."

Qu'est-ce que la décroissance ?

Nous pouvons nous appuyer sur la définition donnée par GéoConfluences, une plateforme destinée aux enseignants et gérée par la Direction générale de l'enseignement scolaire et par l'École Normale Supérieure de Lyon. "La décroissance est un concept politique, économique et social qui remet en cause l’idée selon laquelle l’augmentation des richesses produites conduit à l’augmentation du bien-être social. La théorie économique de la décroissance vise donc à réduire la production de biens et de services afin de préserver l'environnement." 

Il ne s'agit pas d'un concept économique nouveau. D'après GéoConfluences, l'idée de décroissance a été pensée dès les années 70, notamment par l'économiste américain Nicholas Georgescu-Roegen. Ce dernier dénonçait l'idée même du développement durable car il serait incompatible d'allier la protection de l'environnement et des ressources avec un accroissement continu de la production et des richesses. 

Voir aussi

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter