Les enfants privés d'école maternelle ? Un projet de loi provoque une vague de contestation chez les parents d'élèves

Education
DirectLCI
EDUCATION - L'interprétation erronée du projet de loi sur l'école a semé la confusion auprès des parents d'élèves. Elle a même engendré sur les réseaux sociaux une rumeur évoquant la suppression des écoles maternelles.

Le gouvernement a-t-il vraiment l'intention de faire disparaître purement et simplement les écoles maternelles ? Une rumeur évoquant un tel projet court depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. Bien qu'infondée, elle a semé la confusion. Dans une ville de l'Aisne, l'inquiétude règne. "Les jardins d'enfants vont prendre la place des écoles maternelles", assure un parent aux caméras de TF1. Une affirmation, dont elle est pourtant "quasi-sûre".  Alors certains parents d'élèves l'ont pris au sérieux et n'emmènent plus leurs enfants à l'école, en signe de protestation. 


Que contient réellement ce projet de loi sur l'école ? Le projet de loi sur "une école de la confiance" abaisse à trois ans l'âge de l'instruction obligatoire, contre l'âge de six ans actuellement et l'article 4 bis du projet de loi précise que sur les années scolaires  2019/2020 et 2020/2021, des enfants de trois à six ans peuvent recevoir cette instruction obligatoire "dans un établissement d'accueil collectif recevant exclusivement des enfants âgés de plus de deux ans, dit 'jardin d'enfants'".

En vidéo

La rentrée à l'école maternelle, un jour très particulier pour les enfants et les parents

Il s'agit d'"une transition" pour certains établissements, dans certains endroits, a précisé le ministre de l'Education Jean-Michel  Blanquer.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter