#Anti2010 : des collégiens victimes de harcèlement, Jean-Michel Blanquer réagit

#Anti2010 : des collégiens victimes de harcèlement, Jean-Michel Blanquer réagit

HARCÈLEMENT - Depuis plusieurs semaines, les enfants nés en 2010 sont la cible d'insultes, moqueries et menaces sur les réseaux sociaux. Un phénomène qui s'est amplifié avec la rentrée scolaire, arrivant même au sein des établissements.

Début septembre, les enfants nés en 2010 ont fait leur rentrée au collège. Une étape importante dans la scolarité qui, cette année, pour certains de ces élèves, s'est accompagnée de railleries plus prononcées dans les couloirs et cours de récréation. Et pour cause, leur arrivée dans l'établissement scolaire a permis aux plus "grands" du collège, de reprendre dans la vie réelle, les codes d'une campagne d'insultes et de harcèlement baptisée "Anti2010" sur les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines. 

Lire aussi

Comme le note Le Parisien, cette campagne de dénigrement s'est particulièrement installée sur le réseau social Tiktok, sous différents noms : "brigade anti2010", 'brigade contre les 2010" ou encore "contre 2010". Selon nos confrères, le point de départ de cette animosité est lié au jeu vidéo Fortnite. Les plus anciens joueurs reprocheraient notamment aux enfants nés en 2010 arrivés récemment dans les parties du jeu, de l'avoir rendu désuet et de ne pas respecter les codes. De ce fait, les néo-collégiens seraient parfois appelés les "Fortkids", note BFM TV

Une chanson a accentué les tensions

Un autre élément est venu s'ajouter à cette gronde contre les "2010". Début août, dans sa chanson "Pop it Mania", Pink Lily chante notamment "on est les queens de 2010". Ainsi, dans une volonté de montrer leur supériorité et marquer leur territoire, certains enfants plus vieux que les nouveaux sixièmes ont fait de l'humiliation un challenge, cristallisant ainsi les peurs. Sur les réseaux sociaux, il n'ait pas rare de voir des témoignages de parents raconter l'appréhension de leurs enfants à se rendre au collège, ou encore les brimades reçues au quotidien, essentiellement dans les établissements scolaires. 

Face à ce phénomène, la FCPE, première fédération de parents d'élèves, a dénoncé, dans un communiqué, les "campagnes d'insultes, de harcèlement et de cyber harcelèment", dont sont la cible de nombreux enfants de 11 ans. Le phénomène "a largement dépassé les cours de récréation ou les altercations à la sortie des établissements", regrette-t-elle, demandant "au gouvernement d'agir de toute urgence"

Nous disons OUI à la fraternité. Et NON au harcèlement- Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale

Jeudi, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, s'est ému de la situation rapportée. "Nous disons OUI à la fraternité. Et NON au harcèlement. Nous souhaitons la bienvenue aux nouveaux collégiens et collégiennes, élèves de 6ᵉ. Alors vous aussi, souhaitez la #BienvenueAux2010. Et ne laissez rien passer", a-t-il écrit sur Twitter, avec une vidéo à l'appui. 

Jeudi, sur les réseaux sociaux du ministère de l'Éducation nationale, des messages ont été postés pour dire non au harcèlement scolaire et ainsi rappeler les numéros d'appel national que sont le 3020 et le 3018. Le ministère a également mis en garde les établissements scolaires dans un courrier envoyé aux chefs d'établissement ce jeudi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : "On aurait voulu faire plus", assure un policier aux parties civiles

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.