Baccalauréat : les épreuves de spécialité menacées ?

Baccalauréat : les épreuves de spécialité menacées ?

REPORTAGE - Les élèves de terminale seront-ils prêts pour l'épreuve de spécialité ? Passons quelques minutes avec eux et mesurons les effets du confinement.

Pour Maylis, d'ici mars, les élèves de terminale ne seront pas assez prêts pour des grosses épreuves. En cause, il y a tout un programme qu'ils n'ont pas eu forcément le temps d'aborder en profondeur. Pourtant, les candidats seront évalués sur deux disciplines dominantes qu'ils ont choisies, comptant pour 30% de la note finale. Cet examen sera leur tout premier depuis le début de la crise.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

Ce sentiment d'impréparation a été partagé par l'immense majorité des syndicats des enseignants. Ces derniers réclament dans une tribune le report des épreuves au mois de juin. Fait rarissime, cet appel est désormais relayé par les inspecteurs d'académie qui sont pourtant peu habitués à la contestation, ainsi que par les proviseurs.

Pour Bruno Bobkiewicz, proviseur de la cité scolaire Hector Berlioz à Vincennes, il y a un décalage de qualité d'enseignement depuis début novembre. C'est un argument supplémentaire qui pourrait justifier que les épreuves soient décalées. À ce stade, le ministère de l'Éducation nationale n'entend pas reporter les dates d'examen.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Face au variant britannique, l'Autriche prolonge son confinement jusqu'au 8 février

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter