Coronavirus : des écoliers de l'Oise testent les cours virtuels

Coronavirus : des écoliers de l'Oise testent les cours virtuels
Education

REPORTAGE - Suite à la fermeture de leur école pour cause de coronavirus, 35.000 élèves de l'Oise et 9.000 du Morbihan n'avaient pas classe ce mardi matin. Mais des plateformes leur permettent de suivre des cours à distance. Illustration dans l'Oise.

D'après un premier bilan dressé par le ministre de l'Education, 120 établissements scolaires ont fermé leurs portes à cause du coronavirus. Une mesure qui concernait ce mardi matin 35.000 élèves de l'Oise et 9.000 du Morbihan. Mais cela ne veut pas pour autant dire qu'ils ne vont pas travailler. Le ministère de l'Education promet à leurs parents la "continuité pédagogique", notamment grâce à la mise en place de "classes virtuelles". Un professeur dialoguant de chez lui avec ses élèves, connectés depuis leur domicile sur une même plateforme via un téléphone ou un ordinateur : le dispositif, piloté par le Cned (Centre national d'enseignement à distance), opérateur de l'Education nationale, est à la disposition des établissements dont la fermeture temporaire a été décidée.

A Crépy-en-Valois, dans l'Oise, où se rend le JT de 13 heures de TF1 dans le reportage en tête de cet article, les élèves sont ainsi invités à suivre des cours en ligne. C'est le cas de Thomas, collégien que l'on voit se connecter au site internet qu'il utilise déjà pour consulter ses devoirs. Des cours et des consignes seront progressivement ajoutés par ses professeurs, le dispositif devant être enrichi au fil des jours en partenariat avec le Cned.

Lire aussi

Toute l'info sur

Le 13h

Un mode opératoire qui convient à sa mère. "C'est une génération où ils sont très familiarisés avec les ordinateurs, donc ils n'ont pas attendu le virus pour travailler par ce biais, remarque-t-elle. Moi, cela me rassure de savoir mes enfants à la maison, pas exposés au virus".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent