Les colonies apprenantes, une manière de combler certaines lacunes à cause du confinement

Les colonies apprenantes, une manière de combler certaines lacunes à cause du confinement
Education

Elles ont été présentées par le gouvernement comme une solution pour permettre aux enfants de couvrir une partie du programme scolaire non traité à cause du coronavirus. Les colonies dites "apprenantes" proposent des cours le matin et des activités sportives ou culturelles l'après-midi. A deux semaines de la rentrée scolaire il est l'heure de dresser un premier bilan de ces "colos".

Cet été, 6 000 séjours apprenants ont été organisés dans l'Hexagone. Leur but ? Permettre aux enfants de combler les lacunes dues à une scolarité mouvementée à cause du confinement. A deux semaines de la rentrée, leur succès est mitigé. Les organisateurs n'ont, en effet, pas eu le temps de faire leur promotion, et celles-ci ne font guère de miracles pour les enfants d'ores et déjà en difficulté. 

Des colonies qui ne font pas de miracles sur les enfants déjà en difficulté

Dans cette colonie de vacances apprenantes à La-Londe-les-Maures, dans le Var, cet après-midi, c'est paddle pour tout le monde. Mais pour avoir la joie de pagayer en pleine mer avec ses copains, il aura d'abord fallu se plier à un tout autre exercice durant la matinée : 1h30 de cours. Une façon comme une autre de combler les lacunes liées à un deuxième et troisième trimestre mouvementé et parfois malmené par le confinement. "On avait pas la maîtresse pour nous expliquer et nos parents ne nous expliquaient pas de la même manière, mais c'est normal, c'est pas leur métier", explique cette élève. Un autre abonde en ce sens : "même si on a travaillé durant le confinement, il y avait un laps de temps où on ne savait pas quoi faire, donc c'est bien de pouvoir rattraper tout ça".

Mais pour Marine Jacquenod, la maîtresse de cette colonie, ne fait pas de miracles. Si la colonie a permis de remettre certains élèves dans le rythme de l'école, elle ne fait pas de miracle pour les enfants déjà en difficulté. "Ça va être difficile de dire qu'elles ont comblé les lacunes car ils ont tous des niveaux différents et viennent de milieux différents. Par contre, on peut-être là, pour les remotiver, leur redonner envie", dit-elle. 

Un bilan mitigé pour certains organisateurs

Cet été, 6000 séjours apprenants ont été organisés dans l'Hexagone, mais à deux semaines de la rentrée, certains dressent un bilan plutôt mitigé de ces colonies d'un nouveau genre. Dans cette colonie, 500 enfants ont été accueillis mais elle aurait pu en accueillir le double. La raison ? Les organisateurs n'ont pas eu le temps d'en faire la promotion. "On n'a pas rencontré le succès attendu, parce que l'information est arrivée tardivement début juin et que les colonies commençaient, pour la plupart, début juillet", explique Christelle Chricop, directrice communication des séjours en France et à l'étranger (ODEL). Autre problème, leur coût. Certaines familles n'ont pu prétendre à l'aide de 400 euros, qui est accordée selon des critères très strictes. Certaines familles n'ont ainsi pu en bénéficier. 

Lire aussi

Un dispositif reconduit l'année prochaine ?

Toute l'info sur

LE WE 13h

Reste que malgré ce bilan mitigé, le Premier ministre Jean Castex s'est dit favorable, cette semaine, à la reconduction du dispositif des "colonies apprenantes". Le chef du gouvernement s'est demandé s'il ne fallait "effectivement pas entrer dans une sorte de pérennisation (du dispositif), crise sanitaire ou pas", lors d'une visite dans un centre de loisirs à Mondonville, à une dizaine de kilomètres de Toulouse.

Au niveau national, le dispositif "colo apprenante", ouvert à tous mais avec une prise en charge réservée aux familles en difficulté, s'est fixé un objectif de 250.000 enfants accueillis. "On n'atteindra vraisemblablement pas les objectifs quantitatifs ambitieux que nous nous étions fixés, en revanche, je crois que les objectifs qualitatifs ont été atteints, voir dépassés", a indiqué Jean Castex, avant de rencontrer des enfants dans leurs ateliers d'astronomie, de sport et de robotique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent