Tests salivaires à l'école : les enseignants pourront être mis à contribution

Tests salivaires à l'école : les enseignants pourront être mis à contribution

Pour mieux évaluer la circulation du virus, les tests salivaires vont davantage être utilisés à l'école dès lundi. Mais les enseignants craignent de devoir s'en occuper. Une note de l'Éducation nationale semble les charger du prélèvement.

Les tests salivaires se déploient progressivement dans les établissements scolaires. Mais derrière les blouses blanches, ce ne sont ni les soignants ni le personnel de laboratoire. Hanan travaille comme assistante dans une école maternelle et ils ont reçu des formations auprès d'une infirmière qui vient d'un laboratoire pour pouvoir effectuer les tests.

Toute l'info sur

Le WE

Les professeurs pourraient aussi être mobilisés pour réaliser des tests. C'est ce que suggère une note envoyée par la direction académique du Rhône aux directeurs d'école. Elle stipule que "ces prélèvements sont à faire par le personnel de l'école qui seront dotés d'équipements de protection individuels". Quand elle a découvert la directive, Guislaine David, porte-parole du Syndicat SNUIPP-FSU, a été abasourdie. Pour elle, c'est inconcevable, car ils n'ont pas fait le métier d'enseignant pour ça.

L'objectif du gouvernement est de tester jusqu'à 300 000 enfants par semaine. Le ministère de l'Éducation nationale confirme que les professeurs peuvent bien être amenés à réaliser certains de ces tests, mais uniquement après une formation et sur la base du volontariat.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

EN DIRECT - Covid-19 : le variant anglais n'entraîne pas plus de formes graves, selon deux études

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Lire et commenter