Parcoursup, premiers résultats à 19h pour 900.000 candidats : "Chacun aura une affectation", assure Jean-Michel Blanquer sur LCI

Education
DirectLCI
ORIENTATION – Alors que 900.000 lycéens recevront ce soir à partir de 19h les premières réponses à leurs vœux formulés sur Parcoursup, le ministre de l’Education nationale souligne le "progrès" que représente la plateforme.

A partir de 19 heures ce mercredi 15 mai, un peu moins de 900.000 lycéens connaîtront les premières réponses aux vœux qu’ils ont formulés sur Parcoursup. Invité sur le plateau de LCI, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a défendu la plateforme, dont la mise en place l’an dernier avait suscité de vives oppositions. 


"On a affecté 30.000 étudiants de plus l’année dernière grâce à Parcoursup", s’est félicité le ministre. "Il n’y a plus aucun tirage au sort contrairement à ce qu’il y avait eu dans le système précédent", a-t-il ajouté, précisant également que "les indicateurs sociaux de Parcoursup ont été très positifs" : "On a affecté plus de 20% de bacheliers professionnels en plus en BTS. Même chose pour les bacheliers technologiques en DUT. Même chose pour les élèves des académies de Créteil et Versailles, qui ont été davantage dans les universités de Paris." 

"oui", "en attente", ou "oui, si..."

C'est à partir de 19H00 mercredi que les jeunes recevront les premières  réponses aux voeux inscrits au premier trimestre 2019. Pour les filières  sélectives (IUT, BTS, classes prépa, écoles avec entrée sur concours ou sur  dossier, etc), ce sera "oui", "non" ou "en attente". Pour les filières non  sélectives (licences générales), "oui", "en attente" ou "oui si", si  l'université considère que le candidat ne possède pas toutes les connaissances  et compétences requises. Il est accepté à condition de suivre un parcours  d'accompagnement.



"Si vous écoutez la petite musique de certaines organisations, vous croyez toujours qu’il y a de la régression même quand il y a du progrès", a lancé le ministre. Il souligne que Parcoursup a vocation "à progresser en permanence", avec des améliorations d’une année sur l’autre. Cette année, le calendrier a ainsi été avancé, pour que tout le monde puisse avoir une réponse "au mois de juillet au plus tard". En 2018, la procédure principale s’était achevée en septembre seulement.

30.000 inscrits de plus

Les délais de réponse aux propositions faites aux élèves ont aussi été raccourcis (cinq jours du 15 au 19 mai, puis trois jours à partir du 20 mai), afin de remettre plus rapidement dans le système les places refusées, et réduire les listes d’attente. "Chacun a droit à une affectation et aura une affectation", a assuré Jean-Michel Blanquer. 


Au total, 898.000 personnes se sont inscrites sur la plateforme, soit 30.000 de plus que l’an passé, ce que le gouvernement voit comme un succès : "Parcoursup devient une plateforme attractive, y compris pour ceux qui ont eu le bac les années précédentes", note le ministre de l’Education nationale. Et de répéter : "Il y a plus de personnes inscrites sur le système, mais le système répondra."


Ce soir, pour faire face à l'afflux de connections, la plateforme ne sera dans un premier temps que "consultable", avant de permettre aux candidats, plus tard dans la soirée, de répondre aux propositions.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter