Trump élu : Netanyahu félicite un "véritable ami" d'Israël, Poutine espère un "dialogue constructif"

ÉLECTION AMÉRICAINE 2016

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

RÉACTIONS - Les dirigeants du monde entier ont rapidement réagi mercredi matin à l'élection de Donald Trump à la tête des Etats-Unis après sa victoire sur Hillary Clinton. Vladimir Poutine, dont le futur locataire de la Maison-Blanche a dressé les louanges pendant la campagne, a notamment dit "espérer une amélioration des relations russo-américaines".

La diplomatie à l'œuvre après l'élection de Donald Trump. Aussitôt sa victoire annoncée, de nombreux dirigeants ont pris leur téléphone, publié un communiqué ou un tweet pour réagir. 


EUROPE

La chancelière allemande Angela Merkel a proposé mercredi au futur président américain Donald Trump "une coopération étroite" fondée sur les valeurs communes démocratiques et le respect de l'autre. "L'Allemagne et les Etats-Unis sont liés par des valeurs, la démocratie, la liberté, le respect du droit, de la dignité de l'homme indépendamment de sa couleur de peau, de sa religion, de son sexe, de son orientation sexuelle ou de ses convictions politiques. C'est sur la base de ces valeurs que je propose une coopération étroite au futur président des Etats-Unis, Donald Trump", a déclaré la chancelière à Berlin. Peu avant, le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier avait exprimé sa crainte de temps "plus difficiles" sur le plan international avec l'arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump.


La Première ministre britannique Theresa May a de son côté félicité le candidat républicain en disant s'attendre au maintien des liens forts qui unissent leurs deux pays. "Le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont une relation durable et spéciale basée sur les valeurs de la liberté, la démocratie et l'entreprise", a-t-elle souligné dans un communiqué. "Nous sommes et restons des partenaires solides en matière de commerce sécurité et défense", a-t-elle ajouté.


Vladimir Poutine a pour sa part eu recours à un télégramme pour applaudir Donald Trump et lui écrire qu'il espère une amélioration des relations russo-américaines. Le président russe a "exprimé l'espoir que (soit mené) un travail mutuel pour sortir les relations entre la Russie et les Etats-Unis de leur situation critique" et "a dit être certain qu'un dialogue constructif sera établi entre Moscou et Washington", a annoncé le Kremlin dans un communiqué.


L'Union européenne "va continuer à travailler" avec les Etats-Unis après la victoire de Donald Trump, a quant à elle affirmé la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini. "Les liens UE-USA sont plus profonds que n'importe quel changement politique", a tweeté Mme Mogherini. Bruxelles a également invité Trump à un sommet UE-USA "dès que cela lui conviendra".

En vidéo

François Hollande sur la victoire de Donald Trump : "Il faut que nous prenions nos responsabilités"

Lire aussi

Viktor Orban, le dirigeant hongrois très controversé et très critiqué en Europe pour ses méthodes musclées, a quant à lui publié une photo sur Facebook le montrant devant la télévision américaine. "Félicitations, écrit-il. Quelle bonne nouvelle. La démocratie est toujours vivante."

AMERIQUES 

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a félicité mercredi Donald Trump, se disant "impatient de travailler de très près" avec lui. "Le Canada n'a pas d'ami, de partenaire ou d'allié plus proche que les Etats-Unis", a souligné le dirigeant libéral dans un communiqué. "Nous sommes impatients de travailler de très près avec le président élu, M. Trump, et avec son administration et le Congrès des Etats-Unis au cours des prochaines années, notamment sur les dossiers du commerce, de l'investissement ainsi que de la paix et de la sécurité internationales", a déclaré M. Trudeau.


MOYEN-ORIENT

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a félicité mercredi l'élection d'un "véritable ami de l'Etat d'Israël". "Je suis impatient de travailler avec lui en faveur de la sécurité, la stabilité et la paix dans notre région", a dit M. Netanyahu dans un communiqué, qui ne fait aucune référence explicite au conflit israélo-palestinien ni à la promesse controversée de M. Trump de déplacer l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem.


Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a déclaré espérer "un nouveau souffle" dans les relations entre le pays arabe le plus peuplé et les Etats-Unis. il a été l'un des premiers dirigeants arabes à adresser ses félicitations au candidat républicain.


La présidence palestinienne a quant à elle appelé le milliardaire à oeuvrer à l'établissement d'un "Etat palestinien sur les frontières de 1967", coexistant avec Israël, tout en le mettant en garde contre les risques encourus s'il négligeait la question palestinienne. "L'instabilité continuera dans la région et dans le monde si on n'apporte pas une solution à la question palestinienne", a dit à l'AFP le porte-parole de la présidence de l'Autorité palestinienne, Nabil Abou Roudeina.


Le mouvement islamiste palestinien Hamas s'attend au même parti pris anti-palestinien de la part des Etats-Unis sous une présidence de Donald Trump, a déclaré son porte-parole. "Le peuple palestinien ne compte pas beaucoup sur un changement de politique de la part de la présidence américaine, la politique américaine sur la question palestinienne ayant été constamment caractérisée par le parti pris", a déclaré à l'AFP Sami Abou Zouhri, porte-parole du mouvement qui gouverne sans partage l'enclave palestinienne de la bande de Gaza.


Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a appelé mercredi Donald Trump à "respecter les accords" internationaux conclus par son pays, alors l'élection du candidat républicain fait peser des incertitudes sur l'accord nucléaire iranien de 2015. "Tout président des Etats-Unis doit comprendre les réalités du monde d'aujourd'hui. Le plus important est que le futur président des Etats-Unis respecte les accords, les engagements pris non pas à un niveau bilatéral mais à un niveau multilatéral", à déclaré Mohammad Javad Zarif.


Le roi Salmane d'Arabie saoudite a souhaité que Donald Trump apporte "la stabilité" au Moyen-Orient, théâtre de conflits armés, dans un télégramme de félicitations.

En vidéo

Donald Trump entame son discours de remerciements sur la musique du film Air Force One

ASIE

Le président chinois Xi Jinping s'est montré enthousiaste à l'issue du verdict des urnes. "J'attache une grande importance aux relations sino-américaines, et suis impatient de travailler avec vous, sans conflit et sans confrontation", en "vertu des principes de respect mutuel et de coopération mutuellement bénéfique", afin notamment de "gérer les divergences (entre les deux pays) d'une manière constructive", a indiqué Xi, dans des propos rapportés au mode indirect par la télévision d'Etat CCTV.


Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a lui aussi félicité  Donald Trump, assurant que l'alliance qui unit entre les deux pays resterait intacte. "J'exprime mes sincères félicitations pour votre élection comme prochain président des Etats-Unis", a déclaré M. Abe dans un message au milliardaire, ajoutant: "le Japon et les Etats-Unis sont des alliés inébranlables liés par des valeurs communes telles que la liberté, la démocratie, les droits de l'homme fondamentaux et l'Etat de droit".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter