Donald Trump enrôle trois de ses enfants pour l'aider à devenir président

FRATRIE - Pendant la campagne, Donald Trump s'est souvent affiché aux côtés de ses cinq enfants. Vendredi 11 novembre, il a annoncé que ses trois aînés feraient partie de son équipe de transition. Elle sera chargée de dessiner les contours de la politique présidentielle que mènera Donald Trump.

On le savait très proches de ses enfants, il le sera encore davantage ces prochaines semaines. Fraîchement élu, Donald Trump a passé la journée ce vendredi à préparer son équipe de transition, laquelle sera en charge de mettre sur pied la future administration présidentielle. 


"La mission de notre équipe sera claire : constituer le groupe le plus hautement qualifié de brillants responsables capables de mettre en œuvre notre programme du changement à Washington", a expliqué Donald Trump dans un communiqué. Et là, surprise : trois de ses enfants et son gendre figurent dans cette équipe de transition. Il s’agit de Donald Jr, Eric et Ivanka. 

Donald Jr a 38 ans. Il est le fils aîné de Donald Trump et est le fruit du premier mariage du Républicain avec Ivana Zelníčková, ancienne athlète olympique et mannequin. Diplômé en économie, il est aujourd’hui vice-président exécutif en charge du développement et des acquisitions de la Trump Organization. 


Le 20 juillet à Cleveland, lors de l'investiture républicaine de son père,  il avait porté publiquement son soutien à ce dernier. "Je connais mon père. Je sais que quand quelqu'un lui dit que quelque chose est impossible, cela le pousse à aller de l'avant. J'ai vu cela dans son regard il y a un peu plus d'un an lorsqu'on lui a dit qu'il ne pourrait réussir en politique", avait-il déclaré. 


Pendant la campagne, on l'avait entendu faire une comparaison d'un goût franchement douteux en prenant les réfugiés pour des bonbons et les terroristes pour des sucreries empoisonnées : "Si vous avez un bol de Skittles et qu'on vous dit qu'il y en a trois qui sont empoisonnés, est-ce que vous en prendrez une poignée ?"

Lire aussi

La plus connue de la fratrie, c'est bien elle. Ivanka a 35 ans, et marche sensiblement dans les pas de son grand frère. Comme Donald Jr, elle est diplômée en économie de la prestigieuse Wharton School. Et, comme son aîné, elle travaille aussi au sein de la Trump Organization. A côté de ses activités pour l'empire familial, Ivanka a a créé sa propre marque de vêtements et d’accessoires il y a quelques années. Elle est mariée au directeur de campagne de Donald Trump, Jared Kushner. 


Mais Ivanka est surtout considérée comme "l’enfant bras droit" de Donald Trump. En effet, celle-ci a une influence toute particulière sur son père, et n'hésite pas à le conseiller sur différents sujets. Officieusement, elle aurait même était investie d'une mission lors de la campagne : séduire l'électorat féminin, et rattraper les bourdes sexistes de son père. Avec succès, puisque les femmes ont fait défaut à Hillary Clinton, avec seulement 54% d'entre elles pour la Démocrate. Forte de ses deux millions d’abonnés sur Twitter, Instagram ou Facebook, elle jouit ainsi d'une notoriété qu'elle a pu mettre au profit de son père. 


Enfin, dernière preuve de son influence, elle aurait joué un rôle essentiel pour que le gouverneur de l'Indiana, Mike Pence, devienne le colistier de son père. 

Lire aussi

Eric a 32 ans. Ce diplomé  en finance et en management crée en 2006 la fondation "Eric Trump Foundation", qui vient en aide aux hôpitaux pour enfants en phase terminale de cancer ou atteints de maladies graves. 


Mais Eric a aussi fait parler de lui en publiant une photo de son vote sur Twitter lors de "l'élection day", le mardi 8 novembre. Un acte illégal aux Etats-Unis, et pour lequel il encourt un an de prison avec sursis. À son corps défendant, donc,  il a lui aussi contribué à faire de la publicité à la famille Trump. Auparavant, 

Lire aussi

En vidéo

Donald Trump travaillera avec ses enfants

En vidéo

L'infime possibilité que Trump ne soit pas élu président des États-Unis

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter