Donald Trump rejette (enfin) le soutien d'un ancien du Ku Klux Klan

ÉLECTION AMÉRICAINE 2016

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

WHITE POWER - Après avoir dit qu'il ne connaissait pas le Ku Klux Klan, ce célèbre groupe suprémaciste américain, Donald Trump prend ses distances avec David Duke, ex-leader du KKK.

Il aura mis le temps, c'est le moins qu'on puisse dire. Mais, enfin, Donald Trump rejette publiquement le soutien de David Duke, ancien leader du Ku Klux Klan. Ce dernier appelle depuis des mois à voter pour le milliardaire candidat à la Maison blanche.


L'équipe Trump a rejeté l'association à David Duke, figure de l'extrême-droite suprémaciste. "C'est tout à fait inquiétant", a dit une porte-parole, Katrina Pierson, sur CNN. "L'équipe Trump ne sait rien de la campagne de David Duke, et nous avons désavoué David Duke et ne cautionnons aucune de ses activités".

"Le Ku Klux Klan ? Connais pas."

Il y a six mois, Donald Trump avait pourtant tourné autour du pot face à ce soutien apporté publiquement par David Duke. C'était en février, invité par CNN, le candidat républicain lançait : "Je ne connais rien de David Duke, je ne connais pas ce groupe [le KKK]. (…) Vous ne voudriez pas que je condamne un groupe dont je ne connais rien. Il faudrait que je me renseigne."


Le lendemain, pour justifier cette explication pour le moins douteuse, Trump invoquait une "oreillette défectueuse" lors de l'interview. Un brin méfiants, les médias américains s'étaient rappelés que le père de Trump avait été arrêté en 1927 lors d'une manifestation du groupe raciste. On sent bien que son équipe de campagne n'a pas l'intention de refaire les mêmes erreurs indéfiniment.

En vidéo

Présidentielle américaine : Trump veut "expulser rapidement les immigrés criminels illégaux"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter