Élections américaines - Après la victoire de Trump, le "safety pin" nouveau symbole de la "protestation silencieuse"

ÉLECTION AMÉRICAINE 2016

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

NOT MY PRESIDENT – Depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, les Américains sont nombreux à arborer une épingle à nourrice sur leurs vêtements. Un geste de solidarité envers les minorités fustigées par la futur président, mais aussi un symbole, qui relève surtout d’une "protestation silencieuse".

C’est une simple épingle à nourrice, accrochée au-dessus du cœur. Elle n’a l’air de rien, mais elle représente tout un symbole. Trois jours après l’élection de Donald Trump à la Maison-Blanche, elle est l'une des nombreuses marques de protestation à l’encontre du président fraîchement élu.

Les inquiétudes, surtout, se portent sur les minorités. Membres de la communauté LGBTQ, minorités ethniques… ils sont nombreux à craindre une montée de la violence contre leur personne. Une peur qui semble devenir une réalité, au regard des nombreux témoignages de cas de racisme, d’homophobie ou de sexisme qui ont vu le jour depuis le jour de l’élection. Alors en signe de solidarité, de nombreux Américains opposés à Trump ont décidé d’arborer sur leur vêtement une "safety pin". Une façon de montrer à chacun : "vous êtes en sécurité auprès de moi".

Lire aussi

    Une épingle qui vient du Royaume-Uni

    Cette idée vient de loin, plus précisément de l’autre côté de l’Atlantique. Après la victoire du Brexit, des Britanniques se sont en effet mis à porter le "safety pin" en soutien aux personnes immigrées qui pouvaient se sentir menacées dans la rue, dans un contexte tendu qui cristallisait la peur à l’égard des étrangers.

    Aujourd’hui, ce "safety pin" version américaine s’adresse donc non seulement aux étrangers, mais aussi à toutes les minorités pouvant se sentir offensées par les discours de violences et de divisions qui ont émaillé la campagne de Donald Trump. 

    "Nous ne croyons pas en Trump"

    Tanya, manager en Floride de 45 ans, sur Twitter, a posté une photo de son pull épinglé du fameux symbole, explique les raisons de son geste à LCI  : "Je suis tellement choquée par l’élection de Trump. Un homme qui a insulté les femmes, la communauté LGBTQ, les Mexicains, les migrants, les prisonniers de guerre, pour n’en citer que quelques-uns" détaille la jeune femme. Et de poursuivre en résumant la dimension éminemment symbolique de ce drôle d’insigne, aux allures de marque de résistance : "Le ‘safety pin’ est une protestation silencieuse. Il sert à laisser savoir aux individus que nous ne croyons pas en Trump, que nous rejetons ses idées. Ils sont en sécurité s’ils décident de venir me parler."

    Une autre internaute américaine, Marie, a, elle aussi, choisi d'adopter le "safety spin". A LCI, elle dit vouloir "protéger les minorités qui vivent à présent dans la peur de ce que l'avenir va leur réserver. Personne ne devrait se sentir honteux à cause de sa nationalité, de sa couleur de peau ou de son genre. Personne ne devrait se sentir blessé à ce point... Or nous le sommes tous."

    En vidéo

    Etats-Unis : des casseurs en action à Portland lors des manifestations anti-Trump

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter