Élections américaines 2016 : à J-1, Donald Trump privé de Twitter par son équipe

ÉLECTION AMÉRICAINE 2016

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

JOUR APRÈS JOUR - Petites phrases assassines, embellie dans les sondages, meetings ou image insolite… Depuis plusieurs semaines, LCI vous propose chaque matin un compte-rendu de la campagne américaine. Au menu ce lundi pour notre dernier rendez-vous : Donald Trump privé de réseaux sociaux à la veille du scrutin, son équipe craignant un énième dérapage.

Une histoire : Donald Trump écarté de Twitter

Insultes, petites phrases et art du clash : la virulence du candidat républicain sur le réseau social n’est plus à démontrer. Est-ce pour éviter une dernière polémique à quelques heures du scrutin que son équipe de campagne a pris le contrôle de son compte ? C’est en tout cas la thèse avancée par le New York Times, selon lequel ses troupes l’auraient convaincu de délaisser son compte. Conséquence : sa timeline est surtout composée de remerciements et d’annonces pour ses meetings.  

Une information qui n'a pas manqué d'alimenter le discours de Barack Obama, dimanche soir : "Apparemment, son équipe l’a privé de Twitter. Pour ces deux derniers jours, ils avaient tellement peu de confiance en sa capacité à se tenir qu’ils ont dit : 'On va vous prendre votre Twitter'. Si quelqu’un ne peut pas gérer un compte Twitter, il ne peut pas se charger des codes nucléaires".

Le fait du jour : course contre la montre pour Clinton et Trump 

Hillary Clinton avait prévu lundi deux étapes en Pennsylvanie, une dans le Michigan, puis un tout dernier meeting en Caroline du Nord juste avant minuit. Pour sa réunion en Pennsylvanie, elle sera rejointe par le président Barack Obama, sa femme Michelle, son mari Bill Clinton et leur fille Chelsea. Egalement attendus, Bruce Springsteen et Jon Bon Jovi. 


Donald Trump est quant à lui lui attendu en Floride, Caroline du Nord, Pennsylvanie, New Hampshire et Michigan, pour un dernier meeting prévu vers 23H00. Les deux candidats ont le même objectif: grappiller la moindre voix, qui pourrait faire basculer à leur profit les Etats-clés où se jouera l'élection.


Le fait du jour : Clinton soulagée par l’affaire des emails 

La démocrate a vu dimanche disparaître la menace de poursuites dans l'affaire de ses emails. Le directeur du FBI James Comey a écrit qu'après l'examen de nouveaux emails - dont il avait annoncé la découverte le 28 octobre, s'attirant de vives critiques si près de l'élection -, il maintenait sa position de juillet selon laquelle il n'y avait pas matière à poursuivre Mme Clinton pour son utilisation d'un serveur privé quand elle était ministre des Affaires étrangères. Un soulagement, même tardif, pour sa campagne

En vidéo

Affaire des emails : le camp démocrate "heureux" de la décision du FBI de ne pas poursuivre Hillary Clinton

Un chiffre : 5

C’est le nombre de meetings que Donald Trump a livré dimanche. Au programme : l'Iowa, le Minnesota, le Michigan, la Pennsylvanie et la Virginie. Le magnat a terminé son périple à minuit, avec deux heures et demi de retard.


Un personnage : Geda 

Il avait déjà prévu la victoire du Portugal à l'Euro 2016 : Geda, un singe chinois, mise à présent sur un triomphe de Donald Trump mardi, si l'on en croit le parc de loisirs où l'animal exerce ses talents divinatoires. Face à des photos grandeur nature de Donald Trump et d'Hillary Clinton, le quadrumane a choisi "après mûre réflexion" le candidat républicain, a annoncé dans un communiqué le parc situé dans la province du Hunan. Geda (prononcer "Gueu-da") en a profité pour féliciter le vainqueur, qu'il a embrassé sur la bouche, comme en témoignent des photos diffusées par l'établissement.

En vidéo

JT 13H - À 24h de la présidentielle américaine, le suspense reste entier

En vidéo

JT 20h - Élection américaine : Donald Trump poursuit sa course à la Maison Blanche jusqu’à la dernière minute

Et aussi

Lire et commenter