Elections américaines : et si, finalement, Donald Trump était élu ?

MATINALE WEEK-END. Ce samedi 5 novembre, les invités du Kiosque de l'info de la matinale de LCI ont tenté d'imaginer quelles seraient les conséquences économiques et sociales en cas de victoire du candidat républicain, Donald Trump.

Et si mercredi matin, c'était le visage de Donald Trump qui apparaissait à la Une de tous les journaux américains ? Dans 4 jours, le nom du nouveau président ou de la nouvelle présidente des États-Unis sera (enfin) connu. Si le final est pour le moment incertain, une question demeure : quelles seraient les conséquences de l'élection de Donald Trump ? Les invités de la matinale de LCI de ce samedi 5 novembre ont tenté de répondre à cette question. 


Pour Soufian Alsabbagh, spécialité de la politique intérieure américaine, même si "personne n'y a sérieusement songé, on peut penser aux conséquences classiques comme la chute du cours de la bourse, la panique internationale dans les diplomaties, etc...". Au-delà de ce point, il pourrait être difficile pour le candidat républicain de s'imposer face au Sénat et donc de légiférer comme il le souhaiterait. "Il va falloir ensuite regarder les élections au Sénat. Le pouvoir du président est très soumis au contrôle du Sénat. Si Trump perd le Sénat, il sera très difficile pour lui de légiférer", ajoute Soufian Alsabbagh. 

La plupart de ses propositions sont indéfendables économiquementAnthony Mansuy, journaliste à Society

D'un point de vue économique, la victoire du candidat républicain à l'élection américaine aurait des conséquences désastreuses. "S'il devient président, Donald Trump envisage un ancien de Goldman Sachs pour diriger le Trésor", s'inquiète Guillemette Faure, journaliste au journal Le Monde. "Ça a quelque chose d'assez glaçant". 


Pour Anthony Mansuy, journaliste à Society, la plupart des propositions du programme de Trump ne sont pas réalisables. "J'ai lu un article dans la presse américaine qui décortiquait ses propositions et leur coût. Notamment le coût de déportation des 11.5 millions estimés d'illégaux, qu'ils appellent "aliens", présents sur le sol américain, cela coûterait 615 milliards de dollars. La plupart de ses positions sont indéfendables économiquement", explique-t-il. 

Lire aussi

Que ce soit Clinton ou Trump, il y aura des troublesMichael Gerrish, directeur de Grill Academy

"Si Donald Trump gagne, je vais rester en France", précise Michael Gerrish, directeur de Grill Academy, un Américain qui vit en France depuis 5 ans. Mais finalement, pour lui, peu importe l'issue du scrutin.  "Que ce soit Donald Trump ou Hillary Clinton, la division et l'affrontement ne sont pas finis. Il y aura des troubles". Réponse dans quatre jours. 

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale du week-end

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter