VIDÉO - Élections américaines 2016 : Hillary Clinton pas tout à fait à l'abri de poursuites

ENQUÊTE - Dans l'affaire des mails cachés, Hillary Clinton est à priori définitivement blanchie. Reste qu'il en faut plus si elle veut être à l'abri de poursuites, si l'on en croit le patron du parti républicain, Reince Priebus.

Dans son staff, c'est le soulagement. "Nous sommes heureux que cette question soit résolue", affirme Jennifer Palmieri, porte-parole d'Hillary Clinton. En cas de victoire, il n'y a plus de quoi déterrer l'affaire des emails.  Mais la candidate est-elle pour autant définitivement à l'abri des poursuites.  Pas sûr si l'on en croit le patron du parti républicain, Reince Priebus.

"Rien de tout cela ne change le fait que le FBI continue d'enquêter sur la fondation Clinton pour corruption et autour de l'impact sur le mandat de Madame Clinton comme secrétaire d'État", a-t-il déclaré. En d'autres termes, y a-t-il eu corruption, détournement de fonds à la fondation Clinton ou conflit d'intérêt entre les sommes versées à la fondation par des Saoudiens ou par le Qatar et la politique qu'a pu mener Hillary Clinton à la tête de la diplomatie américaine ?

Le FBI continue d'enquêter pour corruption autour de la fondation ClintonReince Priebus, patron du parti républicain

Pour Michael McCaul, sénateur républicain, "c'est une histoire énorme, bien plus grave que les accusations contre Donald Trump et qui fait douter de ses capacités de prendre le poste de commandement en chef". 

Selon le Washington Post, certains parlementaires républicains sont déjà prêts à se lancer dans la bataille de l'Impeachement, autrement dit de la destitution en cas d'élection d'Hillary Clinton à condition de disposer d'une majorité suffisante à la chambre des représentants et au Sénat.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La candidature de Hillary Clinton

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter