Élections américaines : deux millions de voix de plus que Donald Trump, une avance inédite pour Hillary Clinton ?

Élections américaines : deux millions de voix de plus que Donald Trump, une avance inédite pour Hillary Clinton ?
ÉLECTION AMÉRICAINE 2016

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

A QUI GAGNE PERD – Alors que le dépouillement n’est toujours pas achevé dans certains Etats, le score national d’Hillary Clinton, déjà supérieur à celui de Donald Trump en nombre de voix, pourrait encore prendre de l’ampleur. Au point de faire d’elle, malgré sa défaite, la candidate ayant obtenu le plus de suffrages de l’histoire, juste derrière Barack Obama !

Voilà qui va (encore) faire enrager les anti-Trump. Si la victoire du milliardaire américain ne souffre d’aucune contestation à la vue des règles établies – il a remporté le fameux collège électoral –, le score d’Hillary Clinton en nombre de voix, déjà acté comme étant supérieur à celui de son adversaire, pourrait être encore plus importante que prévu. 

Le dépouillement n’est en effet toujours pas fini dans certains Etats, à l’instar de la Californie. Selon Nate Cohn, un analyste du magazine Time, quelque sept millions de bulletins restaient ainsi encore à comptabiliser samedi. Il estime que la candidate démocrate pourrait au final récolter 63,4 millions de suffrages contre 61,2 millions pour Donald Trump. 

Si ce résultat était  confirmé, il ferait d'Hillary Clinton la candidate ayant obtenu le plus de voix de l’histoire, derrière Barack Obama en 2008 (69,5 millions) et en 2012 (65,9 millions). George W. Bush, actuel troisième du classement, en avait récolté un peu plus de 62 millions en 2004 face à John Kerry. De quoi (re)relancer le débat sur le mode de scrutin aux Etats-Unis, plus que jamais contesté. 

Lire aussi

    Le vote populaire, un argument massue des anti-Trump

    Ce système "affaiblit le principe d'égalité politique", jugeait samedi sur CNN Douglas McAdam, professeur de sociologie à l'université de Stanford. "Dans un système de grands électeurs, chaque voix ne pèse pas autant que les autres. Les voix dans les Etats clés, qui sont une demi-douzaine et décident de l'élection, comptent clairement davantage que les voix dans les Etats acquis aux démocrates ou aux républicains."

    Cet argument est l’un de ceux utilisés par les partisans d’Hillary Clinton, nombreux à descendre dans la rue depuis le 9 novembre. Ces déçus du scrutin ont d’ailleurs lancé une pétition sur le site Change.org pour demander aux grands électeurs républicains désignés le 8 novembre de changer leur vote. Une initiative qui n’a vraisemblablement aucune chance d’aboutir. 

    Lire aussi

      Dans toute l’histoire électorale américaine, seuls 158 grands électeurs ont en effet été déloyaux, dont 71 fois car le candidat originel était mort. Et aucun de ces électeurs infidèles n’est parvenu à modifier le résultat d’une élection.

      Une modification des règles envisageable ?

      Un changement des règles est-il néanmoins envisageable pour les prochains scrutins ? Rien n’est moins sûr. Une refonte générale du système demanderait de modifier la sacro-sainte Constitution, une tâche jugée extrêmement délicate par la plupart des observateurs. 

      Certains soulignent toutefois que sans modifier la loi suprême américaine, les Etats pourraient adopter à leur niveau des lois permettant d’attribuer leurs grands électeurs au candidat ayant obtenu le plus de voix au niveau national. Mais ce genre de proposition n'a pour l'instant jamais fait mieux que de rester au rang d’idée. 

      Lire aussi

        Lire aussi

          En vidéo

          Election de Trump : affrontements entre policiers et manifestants anti-Trump à Portland

          En vidéo

          JT WE - Après l'élection de Trump, la communauté musulmane de Détroit garde son calme

          Et aussi

          Lire et commenter

          Alertes

          Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent