Elections américaines : Donald Trump devance Hillary Clinton dans un sondage... mais rien n'est encore joué

SONDAGE - Une semaine avant l'élection, le candidat républicain devance Hillary Clinton d'un point dans un nouveau sondage. Un résultat qui gonfle le moral de Donald Trump mais pas de quoi lui assurer une victoire.

Une dernière bouffée d'espoir pour Donald Trump. Le candidat républicain a rattrapé Hillary Clinton dans un sondage respecté, regonflant d'espoir les supporteurs du milliardaire. Pourtant, il y a seulement quelques jours, les pronostiqueurs vouaient à une défaite quasi-certaine le magnat de l'immobilier.  


Alors que Hillary Clinton affichait un optimisme serein la semaine dernière, apparaissant rayonnante aux côtés de la Première dame Michelle Obama, la candidate se retrouve soudain au coude-à-coude avec son adversaire, dans une nouvelle étude ABC-Washington Post. Une enquête d'opinion qui lui donnait neuf points d'avance une semaine auparavant. 


Dans ce sondage, Donald Trump recueille 46% des intentions de vote contre 45% pour Hillary Clinton, une quasi-égalité statistique, et 3% pour le libertarien Gary Johnson. C'est la première fois depuis mai que le milliardaire passe devant sa rivale.

Un résultat à nuancer

Cette étude ne donne néanmoins aucune assurance sur le résultat du scrutin. Tout d'abord, une autre enquête NBC publiée ce lundi créditait Hillary Clinton de six points d'avance. Et "aussi serrée que l'élection soit, les préférences de vote une semaine avant le scrutin ne reflètent pas forcément le résultat final. Mitt Romney menait d'un point Barack Obama dans des résultats de sondages comparables en 2012 par exemple", met en garde le communiqué de Langer Research Associates, auteur de l'enquête.


La démocrate gardait une avance de 2,5 points sur Donald Trump dans la moyenne des sondages s'étalant du 22 au 31 octobre, établie par le site Real Clear Politics. Un sondage du New York Times lui donne 88% de chances de gagner.

En vidéo

Qui remportera les élections américaines ? L'analyse état par état

Une campagne plombée par l'enquête du FBI

Un coude-à-coude qui survient juste après le nouveau rebondissement dans l'affaire des mails privés. Pour l'ancienne secrétaire d'Etat, la campagne se termine comme elle avait commencé, en avril 2015 dans l'ombre de sa décision malheureuse d'utiliser un serveur privé au lieu d'un compte email gouvernemental et sécurisé pour communiquer. Dirigeant la diplomatie américaine de 2009 à 2013, Hillary Clinton avait pris le risque de disséminer des informations confidentielles sur des réseaux privés.


L'enquête subséquente du FBI avait été classée sans suite en juillet, mais les détracteurs républicains d'Hillary Clinton n'ont jamais abandonné leurs critiques, et se sont sentis vengés par la relance des investigations par le FBI, annoncée par son directeur James Comey vendredi et créant une tempête politique. Lundi, Donald Trump avait félicité le directeur du FBI pour son "cran", et redoublé ses attaques contre l'intégrité de son adversaire.


Pour consolider son soutien avant qu'il ne soit trop tard, la candidate reviendra mardi en Floride, où elle était déjà ce week-end, l'un des Etats clés de l'élection, riche en grands électeurs et capable de basculer d'un côté ou de l'autre. 

Lire aussi

VIDEO. "Jetez-la en prison" : des militants pro-Trump chargent Hilary Clinton

En vidéo

"Jetez-la en prison" : des militants pro-Trump chargent Hilary Clinton

En vidéo

L'affaire des mails privés de Hillary Clinton relancée

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Les débats Clinton-Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter