Elections américaines : Gary Johnson, le libertarien gaffeur à 10%

Elections américaines : Gary Johnson, le libertarien gaffeur à 10%

LE CANDIDAT QUI GAFFE – L'espoir des libertariens pour la Maison Blanche se maintient, malgré ses méconnaissances affichées en politique internationale, à 10% des voix dans les sondages. Un succès gênant pour Hillary Clinton et Donald Trump.

Son nom n'était guère connu, au moment où il s'est lancé dans la campagne de l'élection présidentielle 2016. Et pourtant, Gary Johnson n’a jamais été aussi proche de son but : se frayer un passage entre Donald Trump et Hillary Clinton. Le candidat libertarien multiplie les percées dans les sondages, devenant le troisième homme de la campagne avec près de 10% dans les sondages. 

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

Deux grands candidats impopulaires

"C’est un candidat qui peut faire basculer l’élection", assure à LCI Marie-Cécile Naves. Selon la politologue et chercheuse associée à l'IRIS, "Gary Johnson peut prendre des voix à Hillary Clinton autant qu’à Donald Trump et, avec un écart aussi resserré entre ces deux derniers […], il peut changer la donne."

Un succès au goût de revanche pour cet homme de 63 ans. Car déjà, en 2012, l’ancien gouverneur du Mexique (sous l’étiquette républicaine) avait tenté sa chance. Sauf qu’il n’avait obtenu que 1% des voix face à Barack Obama et Mitt Romney. Depuis, la donne a changé. Avec Jill Stein, l'autre "petite candidate", qui défend les couleurs écologistes, Gary Johnson affronte deux candidats souffrant d’une impopularité considérable : 56 % des électeurs ont une image négative de la candidate, un chiffre qui grimpe à 60% pour son rival républicain, selon un sondage ABC News/Washington Post. "Dans chacun des deux camps, beaucoup de gens sont réticents à voter pour leur candidat naturel", précise Marie-Cécile Naves.

Conservateur, libéral et... mauvais en politique internationale

En outre, le candidat libertarien a élaboré des mesures qui peuvent séduire l’électorat des deux camps. Côté républicain, Gary Johnson peut attirer des électeurs dans son giron avec ses propositions en faveur de moins d'État, moins d'interventionnisme et contre la réglementation des armes à feu. Côté démocrate, ses mesures sociétales séduisent : il plaide pour la légalisation de la marijuana, estime que "l’immigration est une bonne chose" et considère que l’avortement relève du libre-arbitre. Un grand écart qu’il résume derrière une formule simple : "Je suis fiscalement conservateur et socialement libéral."

Et peu importe que, ces dernières semaines, Johnson ait multiplié les gaffes qui témoignent d'un bien faible intérêt pour tout ce qui se passe en dehors des frontières des Etats-Unis. Il avait ainsi reconnu sur le plateau télévisé de "Morning Joe" ne pas savoir ce qu'était "Alep" et n'avait pas su citer un chef d'Etat étranger. 

Lire aussi

    Bientôt convié aux débats ?

    "Il y a un besoin de renouvellement politique, un peu comme chez nous, sur lequel s’appuie Gary Johnson", abonde la politologue. Pour cela, ce fils d’une employée de bureau et d’un enseignant aborde des sujets peu évoqués par les deux autres candidats. En particulier  par le magnat de l'immobilier. "Gary Johnson fait surtout du mal à Donald Trump. Sur la question des mœurs, le républicain reste assez disert. Déjà car cela ne l’intéresse pas, et car il n’a pas envie de froisser l’électorat ultra-conservateur ni l’électorat ultra-libertarien."

    Homme de défi - il a couru plusieurs triathlons et gravi l’Everest -, Gary Johnson aborde la dernière ligne droite en espérant grappiller encore quelques points dans les différentes études d’opinion. Car franchir la barre des 15% lui permettrait en effet d’obtenir une place dans les fameux débats télévisés qui ont débuté le 26 septembre. Pour Marie-Cécile Naves, "le suspens est garanti jusqu’au bout. Cela lui donnerait une portée nationale énorme."

    Lire aussi

      VIDÉO - Qui est Gary Johnson, le candidat des libertariens ?

      En vidéo

      Présidentielle américaine : qui est Gary Johnson, le candidat des libertariens ?

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      EN DIRECT - Covid-19 : les résidents d'Ehpad "pourront sortir s'ils sont vaccinés", annonce Olivier Véran

      Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné pour 4 week-ends, mesures renforcées dans 22 autres départements

      Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

      Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

      Séisme en Nouvelle-Zélande : alerte au tsunami en Nouvelle-Calédonie et dans tout le Pacifique

      Lire et commenter