Elections américaines : la prédiction de Michael Moore s’est réalisée

ÉLECTION AMÉRICAINE 2016
PROPHÈTE – Michael Moore avait publié en juillet dernier un long texte dans lequel il donnait les 5 raisons pour lesquelles Donald Trump allait remporter les élections présidentielles américaines. Après la victoire du candidat républicain, le réalisateur a réagi sur Twitter en évoquant l'avènement prochain du "fascisme amical".

Personne n’y croyait, sauf lui. En juillet dernier, Michael Moore avait publié sur son site Internet un long texte dans lequel il donnait les cinq raisons pour lesquelles Donald Trump allait remporter les élections présidentielles américaines. Le réalisateur de Bowling for Columbine avait cité en premier la bascule des Etats industriels de la Rust Belt grâce aux promesses de Donald Trump de taxer les biens produits à l’étranger, une "douce musique pour la classe ouvrière". 


Il avait ensuite évoqué la volonté des hommes blancs d'ériger Donald Trump en rempart face à leurs craintes de voir leur domination prendre fin. Le cinéaste avait également mis en avant l’impopularité d’Hillary Clinton et la déception des partisans de Bernie Sanders. Enfin, il avait fait référence à l’effet Jesse Ventura, cet ancien catcheur devenu gouverneur du Minnesota grâce à son discours anti-système.

En vidéo

Le récit de la nuit américaine qui a sacré Donald Trump

Après l’annonce de la victoire du candidat républicain, Michael Moore a réagi sur Twitter avec cette citation de Bertram Gross : "La prochaine vague de fascisme n’arrivera pas sous la forme de fourgons à bestiaux et de camps. Elle prendra un visage amical".


Politologue américain décédé en 1997, Bertram Gross est l’auteur d'un ouvrage intitulé "Le fascisme : le nouveau visage du pouvoir en Amérique". Dans ce texte qui fait toujours référence aujourd’hui, l’intellectuel avance qu'aux Etats-Unis le capitalisme réunit les conditions pour la naissance d’un "fascisme à visage humain" avec l’asservissement de l’individu au business et à la consommation.

Politologue américain décédé en 1997, Bertram Gross est l’auteur d'un ouvrage intitulé "Le fascisme : le nouveau visage du pouvoir en Amérique". Dans ce texte qui fait toujours référence aujourd’hui, l’intellectuel avance qu'aux Etats-Unis le capitalisme réunit les conditions pour la naissance d’un "fascisme à visage humain" avec l’asservissement de l’individu au business et à la consommation.


Pour contrer la victoire de Donald Trump, Michael Moore n’a pas ménagé ses efforts ces derniers mois multipliant les tribunes et lettres ouvertes, dont une adressée à Ivanka Trump, "seule capable" d’arrêter la campagne de son père. Le réalisateur a même été jusqu’à sortir il y a quelques jours un documentaire surprise intitulé  Michael Moore in TrumpLand, un plaidoyer optimisme en faveur d’Hillary Clinton. En vain.

Lire aussi

Et aussi

Lire et commenter