LE QUART D'HEURE AMÉRICAIN - Sarkozy, Juppé, Royal, Hollande, tous ont une petite histoire avec Hillary Clinton

SÉRIE - 6/7 - Nicolas Sarkozy, François Hollande, Ségolène Royal et Alain Juppé ont tous rencontré au moins une fois celle qui pourrait devenir la première femme présidente des États-Unis. Mais dans quel contexte ? Et qu'ont-ils retenu les uns des autres de cette entrevue ? Décryptage.

Première dame des Etats-Unis en 1993, sénatrice de l’Etat de New York en 2001 puis ministre des Affaires étrangères en 2009... autant de postes qui ont conduit Hillary Clinton à de très nombreux voyages à travers le monde jusqu’à la fin 2012, notamment en France. Alors qu'elle pourrait devenir selon les sondages, la première femme présidente des États-Unis, LCI a compilé les petites (plus que les grandes) histoires de la candidate démocrate avec la classe politique française.

Lorsqu’Hillary Clinton devient ministre des Affaires étangères en janvier 2009, Nicolas Sarkozy préside la France.

  • 1Janvier 2011

    La secrétaire d'Etat perd sa chaussure sur le perron de l'Elysée, le chef de l'Etat français l'aide à retrouver l'équilibre. Quelques jours plus tard, elle lui adresse une photo de l'incident avec une dédicace : "Je ne suis peut-être pas Cendrillon, mais vous serez toujours mon prince charmant."
  • 2Mars 2011

    Deux mois plus tard, à l'occasion d'une rencontre sur le dossier libyen à l'Elysée, tous deux apparaissent très complices.
  • 3Avril 2014

    Battu à la présidentielle, Nicolas Sarkozy prépare son retour en politique. En voyage à New York, il s'entretient avec l'ancienne secrétaire d'Etat américaine et le fait savoir sur les réseaux sociaux. Pas Hillary Clinton...
  • 4Juin 2014

    Deux mois plus tard, paraissent les Mémoires d'Hillary Clinton comme ministre des Affaires étrangères. Elle y décrit Nicolas Sarkozy comme une commère, multipliant les piques sur ses interlocuteurs internationaux. Mais le qualifie aussi de "gentleman" et dresse même un portrait parfois positif. "On riait, on débattait, on se disputait, mais la plupart du temps , on finissait par se mettre d'accord sur ce qu'il fallait faire", explique-t-elle.
  • 5Septembre 2016

    Interrogé sur Europe 1 sur la comparaison régulièrement établie entre Donald Trump et lui, Nicolas Sarkozy répond : "Je pense que (pour) ceux qui la font, ce n'est pas un compliment. Peut-être que si Donald Trump devait gagner, je serais moins comparé à lui. Pour autant, je souhaite la victoire d'Hillary Clinton." Et le candidat à la primaire de la droite et du centre de poursuivre : "Mais ce n'est pas mon problème, je ne suis pas Américain, mais j'ai travaillé avec Hillary Clinton, j'ai pu mesurer qu'on pouvait lui faire confiance, qu'elle avait du courage".

  • 1Février 2012

    Le candidat socialiste en campagne annule une visite aux Etats-Unis. Motif ? Il souhaite rencontrer Barack Obama, mais seule Hillary Clinton peut le recevoir. Il n'en fallait pas plus pour qu'un diplomate américain en conclut qu'Hillary est "not good enough" pour Hollande !
  • 2Mai 2012

    C'est le premier voyage à Washington du président Hollande. Il est reçu par celle qui est alors secrétaire d'Etat de Barack Obama. A la veille de cette rencontre, Hillary Clinton se réjouit de "l’approche politique différente" du chef d'Etat français, privilégiant la croissance plutôt que l’austérité.
  • 3Juillet 2012

    Deux mois après son élection, le nouveau locataire de l'Elysée, reçoit pour la première fois, Hillary Clinton à Paris à l'occasion de la Conférence du groupe des amis du peuple syrien.
  • 4Octobre 2016

    A l'occasion des vingt ans de l'Institut Jacques Delors, le chef de l'Etat évoque la question de la Défense européenne, lorsqu’au détour d'une phrase, il prédit la victoire de la candidate démocrate à la présidence des Etats-Unis. "Quel que soit le vainqueur de l'élection présidentielle américaine, et nous espérons plutôt l'une que l'autre, sans prendre parti", a ainsi plaisanté François Hollande. Et d'insister : "quelle que soit la présidente qui sera élue au mois de novembre (...), les Etats-Unis ne seront plus dans une même conception de la protection" de l'Europe, "tout en étant notre allié au sein de l'Otan".

  • 1Mai 1998

    Alors première dame des Etats-Unis, Hillary Clinton accompagne son mari en voyage officiel à Paris. La First Lady rencontre notamment la ministre déléguée à l'Education, Ségolène Royal, au Lycée de l'Ecole nationale de chimie, physique et biologie.
  • 2Mars 2007

    Ségolène Royal est candidate à la présidentielle et cherche à se rapprocher de femmes influentes, comme elle l'a fait un an plus tôt avec Michelle Bachelet, la favorite à la présidentielle au Chili. Mais son souhait de s'afficher avec Hillary Clinton reste vain. La programmation d'une entrevue est démentie par l’entourage d'Hillary Clinton, qui ne veut pas être associée aux récentes déclarations de Ségolène Royal. Quelques semaines plus tôt, à Beyrouth, la députée française avait en effet dit partager "l'analyse du rôle des Etats-Unis" au Moyen-Orient avec le représentant du Hezbollah qui venait de stigmatiser "la folie de la politique américaine".
  • 3Mai 2016

    Pas rancunière, Ségolène Royal a récemment salué "une femme courageuse, extrêmement compétente" en la personne d'Hillary Clinton. Selon la ministre française, elle ferait "une très grande présidente des Etats-Unis d’Amérique".

En 2011, Alain Juppé et Hillary Clinton sont tous deux chefs de la diplomatie de leur pays.

  • 1Juin 2011

    Lors d’un point presse tenu à Washington, consacré au processus de paix israélo-palestinien, Alain Juppé se voit attribuer une promotion inattendue. Hillary Clinton le nomme "président" et "Premier ministre" avant de se corriger.
  • 2Août 2016

    Lors d'une interview accordée au Point, Alain Juppé évoque de lui-même la question de l'âge... et apporte un argument implacable à tous ceux qui disent qu'il est trop vieux pour gouverner. "Pardon d'évoquer l'âge d'une femme, mais Hillary Clinton a un an de moins que moi ! La modernité n'est pas une question d'état civil", estime-t-il.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La candidature de Hillary Clinton

Plus d'articles

Lire et commenter