En tête dans les sondages, débarrassée des emails... Hillary Clinton respire

ÉLECTION AMÉRICAINE 2016

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

SONDAGE - A la veille du scrutin du 8 novembre, la candidate démocrate devance à nouveau son concurrent républicain, Donald Trump, selon une vague de sondages très rassurants. Mieux encore, le FBI, après avoir ressorti la bombe des emails, a finalement enterré l'affaire.

On doit se sentir un peu mieux dans le camp démocrate. A la veille d'un scrutin qui tient le monde en haleine, Hillary Clinton est non seulement débarrassée de ses problèmes d'emails (causant ainsi la fureur de Donald Trump), mais elle est aussi repassée en tête. La candidate démocrate est créditée de 48% des intentions de vote contre 43% pour son concurrent républicain Donald Trump, selon le dernier sondage Washington Post-ABC, publié ce dimanche. Une tendance confirmée dans la plupart des sondages et consultations, puisque selon les dix derniers chiffres recensés par le New York Times, seul un donne le milliardaire en tête.

Lire aussi

En vidéo

Affaire des e-mails : le FBI ne poursuivra pas Clinton, une "divine surprise" pour la candidate démocrate

Plus d'incertitudes dans les Etats

Toutefois, les sondages d'intentions de vote sont nombreux et la moyenne des différents instituts pointe vers un score beaucoup plus serré. Nuances auxquelles ajouter le fait que les consultations nationales sont moins riches d'enseignements que les sondages par Etat, scrutin oblige.


Ainsi, le site Real Clear Politics ne donne plus que 1,7 point d'avance à Hillary Clinton, à 46,6% contre 44,9% pour son rival républicain. Dans les Swing States, ces Etats où l'équilibre entre électeurs démocrates et républicains varie d'un scrutin à l'autre, Trump fait la course en tête dans l'Ohio (18 grands électeurs) avec une marge de 3,3 points, le New Hampshire (4 GE ; +1,6) et en Caroline du Nord (15 GE ; +0,8). Clinton est devant en Floride (29 GE ; +1,2), en Pennsylvanie (20 GE ; +2,4), dans le Colorado (9 GE ; +2,9) et dans le Michigan (16 GE ; +4).

Lire aussi

Frénésie de meetings

Du coup, les deux candidats sont toujours engagés dans une course frénétique, avec une avalanche de meetings, pour grappiller toutes les voix possibles.  La candidate démocrate, qui espère succéder à Barack Obama et devenir la première femme présidente de l'histoire américaine, a même prévu un ultime rassemblement électorale en Caroline du Nord lundi 7 novembre à... minuit, soit quelques heures avant l'ouverture des bureaux de vote sur la côte Est.


Appelant à la mobilisation dans "le sprint final", l'ancienne Première dame, 69 ans, a affiché sa confiance à Philadelphie, samedi 5 novembre. Elle a continué à faire appel à des vedettes. Cette fois, c'est la chanteuse Katy Perry qui est montée sur scène, entonnant son tube "Roar", qui figure dans la playlist officielle de la candidate.


Ces grands concerts, organisés et financés par l'équipe Clinton dans des bastions démocrates, visent à mobiliser les abstentionnistes. Mais Hillary Clinton n'a pas inventé cette technique, portée à son paroxysme par Barack Obama en 2008, qui attira avec Bruce Springsteen 80.000 personnes à Cleveland à quelques jours du vote.

Lire aussi

Et aussi

Lire et commenter