Etats-Unis : à J-41, Trump repart à l'attaque contre "Hillary la crapule"

ÉLECTION AMÉRICAINE 2016
JOUR APRÈS JOUR – Petites phrases assassines, embellie dans les sondages, meetings ou image insolite… Jusqu'au vote des électeurs le 8 novembre prochain, LCI vous propose chaque matin un compte-rendu de la campagne américaine. Au menu de ce mercredi : Donald Trump qui repart de plus belle à l'attaque après le débat et cogne à nouveau sans gants sur Hillary Clinton.

Le fait du jour : Donald Trump reprend du poil de la bête

Quelques heures après avoir laissé des plumes dans son débat face à Hillary Clinton, le magnat de l’immobilier a repris la route des meetings. L’occasion de taper fort sur son adversaire, comme mardi soir à Melbourne (Floride), où il a ressorti le surnom dont il a affublé son adversaire, qu'il n'avait pas osé utiliser pendant l'émission :" Hillary la crapule". "Il n'y a pas plus malhonnête qu'elle", a-t-il lâché avant d’appuyer : "J'ai retenu mes coups (lundi soir,ndlr) , je ne voulais rien faire qui puisse la gêner, mais je l'ai observée, elle est coincée dans le passé". Signe supplémentaire que le républicain n'est pas tant satisfait que cela de sa prestation lors du débat, il a promis de "taper plus fort" lors du prochain choc télévisé, le 9 octobre.

Lire aussi

Une phrase : "Nous construirons le mur à 100%"

"Construisez le mur !", ont entonné les milliers de partisans du républicain mardi soir, durant son meeting en Floride. Ils n'ont pas été déçus, Donald Trump réaffirmant sa promesse de l’ériger. Il avait pourtant omis durant le débat de parler de ce projet à la frontière avec le Mexique, l'une des pièces maîtresses de son programme présidentiel.


Un chiffre : 84 millions

C’est le nombre d’Américains qui ont suivi lundi soir le premier débat de la présidentielle, selon un calcul de l'institut Nielsen, spécialisé dans la mesure des audiences télévisuelles. Un chiffre qui dépasse le record détenu jusqu'alors par le face-à-face  entre le président sortant Jimmy Carter et son rival républicain Ronald Reagan, en 1980. 


Une vidéo : Trump et Clinton, des produits publicitaires comme les autres ?

 Aux Etats-Unis, la publicité politique est autorisée, contrairement aux règles en vigueur en France. Au fil de l’histoire, les candidats sont quasiment devenus des produits à acheter, et les électeurs des consommateurs :

En vidéo

Etats-Unis : Trump et Clinton, des produits publicitaires comme les autres ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter