Etats-Unis : à J-54, Melania Trump manque à l'appel

ÉLECTION AMÉRICAINE 2016

JOUR APRES JOUR – Petites phrases assassines, embellie dans les sondages, meetings ou image insolite… Jusqu'au vote des électeurs le 8 novembre prochain, LCI vous propose chaque matin un compte-rendu de la campagne américaine. Au menu ce mercredi 14 septembre : l'étrange absence de l'épouse de Donald Trump, à quelques semaines du scrutin.

Un personnage : mais où est Melania ?

Voilà bientôt deux mois que l’épouse de Donald Trump a presque disparu. Certes, elle a été aperçue la semaine dernière à New York, assise dans  l'assistance, lors d'une  intervention du candidat républicain sur la sécurité nationale. Elle a aussi accompagné son mari à des obsèques samedi. Seulement voilà : à deux mois du scrutin, les épouses des candidats sont habituellement  omniprésentes.

Faut-il y voir un réticence à s’investir, après son couac en juillet durant l’intronisation du candidat ? Son discours était en effet parsemé de paragraphes plagiés dans une intervention de Michelle Obama, en 2008. Depuis, elle s’est comme "évaporée". A ceux qui se posent la question de ce qu'elle devient, et qui ont fait  fleurir sur Twitter le hashtag #WhereisMelania ("où est Melania"), elle a  répondu sur le réseau social, à la veille du 11 septembre: "Je profite de la  vie et de ma famille et j'aime notre pays".

Vidéo ci-dessous : en juillet dernier, le discours copié-collé de Melania Trump sur Michelle Obama.

En vidéo

Melania Trump plagie mot pour mot un discours de Michelle Obama

La polémique du jour : la Fondation Trump dans le viseur de la justice

Des soupçons d’ "irrégularités" planant sur l'organisme caritatif du candidat républicain, le procureur général de l'Etat de New  York a décidé d’ouvrir une enquête après une série d'accusations embarrassantes. Notamment celles du Washington Post selon lequel le candidat à la  Maison-Blanche n'a pas versé de dons à sa propre fondation depuis 2008. 

Parmi les irrégularités soulevées par le journal, l'achat par Donald Trump d'un  portrait de lui-même pour 20.000 dollars (17.800 euros) qui étaient initialement réservés à des fins caritatives. Le versement illégal en 2013 de 25.000 dollars (22.200 euros) de dons à un  groupe de campagne lié au procureur général de Floride Pam Bondi, au moment où  cette dernière envisageait de rejoindre Eric Schneiderman dans l'affaire de  fraude de l'Université Trump, pose aussi question.

Un chiffre : Trump passe devant Clinton

Faut-il y voir une conséquence du malaise de ce week-end ? Selon un sondage du LA Times, le républicain atteindrait la barre des 46%, quand sa rival obtiendrait 43%. 

Une photo : Hillary "Dr Maboul" Clinton

Trois jours après son malaise, la démocrate a inspiré le quotidien New York Post...

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter