Etats-Unis : à J-60, la candidate écolo menacée de poursuites pour vandalisme

ÉLECTION AMÉRICAINE 2016
JOUR APRES JOUR – Petites phrases assassines, embellie dans les sondages, meetings ou image insolite… Jusqu'au vote des électeurs le 8 novembre prochain, LCI vous propose chaque matin un compte-rendu de la campagne américaine. Au menu ce jeudi 8 septembre : Jill Stein, la candidate écolo du scrutin, menacée de poursuites judiciaires pour avoir vandalisé un bulldozer.

Le fait du jour : Jill Stein menacée par la justice

Son nom ne vous dit peut-être pas grand-chose. Pourtant, Jill Stein recueille 5% des intentions de vote dans les sondages. La candidate écolo devrait faire parler d’elle ces prochaines heures non pas pour ses propositions mais pour l’incident qui s’est déroulé mardi dans le Dakota du Nord. Elle est en effet accusée de deux infractions mineures pour avoir écrit des graffitis sur un bulldozer et empiété sur une propriété privée. Des délits qui pourraient lui valoir jusqu'à 30 jours d'incarcération et/ou une amende de 1.500 dollars, selon la loi de cet Etat rural.


Le tweet du jour : "le pipeline, c'est du vandalisme sous stéroïdes"

Jill Stein et le bulldozer, la suite. L’écolo a en effet posté sur Twitter une photo d'elle, souriante, en train de taguer l'avant de l’engin à l'aide d'une bombe de peinture rouge. "J'espère que le Dakota du Nord va poursuivre les vrais vandales qui détruisent au bulldozer des sites sacrés d'inhumation", a-t-elle écrit.Le pipeline, "c'est du vandalisme sous stéroïdes", avait-elle lancé plus tôt sur le réseau social, avec la même photo.


Le débat du jour : Clinton et Trump sur NBC

Hillary Clinton et Donald Trump ne se quittent plus. Après s’être croisés lundi sur le tarmac de l’aéroport de Cleveland, les deux candidats se sont retrouvés – à tour de rôle - mercredi soir sur NBC. Le thème de l’émission ? Leur capacité à prendre la tête des armées. 


Donald Trump, lui, a assuré être "totalement préparé" à l'exercice du pouvoir grâce son expérience du monde des affaires. Il a aussi longuement insisté sur sa volonté de transformer les relations avec la Russie. "Je pense que j’aurais une très bonne relation avec Poutine", a clairement indiqué le magnat de l’immobilier. Quid de l’invasion de la Crimée et le soutien à Bachar Al Assad ? "Vous voulez que je commence à énumérer les choses que fait le président Obama dans le même temps ?", a répondu l'homme d'affaires. 


De son côté,  Hillary Clinton a mis en avant son expérience à la tête de la diplomatie américaine et a réaffirmé qu'elle excluait d'envoyer des troupes au sol en Irak et en Syrie. Mais l'avalanche de questions sur l'utilisation d'un serveur privé lorsqu'elle était à la tête du département d'Etat a une nouvelle fois placé l'ancienne Première dame en difficulté.


Le sondage du jour : seulement 2 points d'écart

Selon le dernier sondage réalisé par YouGov pour The Economist, on assiste à un resserrement sans précédent entre les deux candidats : Hillary Clinton est à 42% des intentions de vote, contre 40% pour le républicain


VIDEO. Trump et Clinton : les questions les plus posées sur Google par les Français

En vidéo

Hillary Clinton et Donald Trump, les trois questions les plus posées sur Google

Plus d'articles

Lire et commenter