Etats-Unis : à J-67, Trump enfonce le clou sur l’immigration

ÉLECTION AMÉRICAINE 2016
JOUR APRES JOUR – Petites phrases assassines, embellie dans les sondages, meetings ou image insolite… Jusqu'au vote des électeurs le 8 novembre prochain, LCI vous propose chaque matin un compte-rendu de la campagne américaine.

A la une : Donald Trump dévoile son arsenal contre l’immigration clandestine

Sa visite surprise au Mexique laissait présager un assouplissement sur l’immigration clandestine. Il n’en fut rien. Lors d’un grand meeting consacré exclusivement au sujet, Donald Trump a déployé un véritable arsenal répressif : son plan en dix points exclu notamment toute régularisation pour les 11 millions de clandestins présents sur le sol américain. S'il est élu, il commencera ainsi par expulser, "dès la première heure", deux millions de clandestins "criminels" avant d’annuler les décrets de régularisation temporaire signés par Barack Obama. Mais surtout, il a annoncé qu'il maintiendrait son projet d’un mur entre les deux pays : "Le Mexique paiera pour le mur, croyez-moi, à 100%".


En vidéo

Donald Trump très virulent sur l'immigration après sa visite au Mexique

Le chiffre du jour : 12%

C’est le pourcentage de l’électorat que vont représenter cette année les latinos. Un record. On comprend mieux pourquoi les deux candidats multiplient les promesses à leur égard. D’après le dernier sondage Fox News, Hillary Clinton a plus de 40 points d’avance sur Donald Trump (Clinton : 66% / Trump : 20%).


Le sondage du jour : avantage (léger) pour Clinton

Duel serré pour la Maison-Blanche. Hillary Clinton remporterait 41% des suffrages contre 39% pour son rival, selon une enquête d’opinion réalisée par Fox News. Gary Johnson, du parti libertaire, remporterait 9% des voix et Jil Stein du parti écologiste 4%.


La petite phrase : "Hillary Clinton signifie la guerre"

C’est l’avis de Marine Le Pen. La patronne du FN s’est exprimé auprès de CNN, l’occasion de réitérer son soutien au républicain qui, comme lui, serait "en dehors du système". 


En image : la réponse des Mexicains à Donald Trump

Les Mexicains n’ont guère apprécié les propos incendiaires du candidat, mercredi soir. Pour preuve, les nombreuses pinatas à son effigie qui défilent sur les réseaux sociaux…


Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter