Etats-Unis : et si Michelle Obama visait un jour la Maison Blanche ?

DirectLCI
DÉCRYPTAGE - Michelle Obama a fait jeudi une première apparition conjointe avec Hillary Clinton dans la campagne pour la Maison Blanche. Toutes deux inverseront-elles un jour les rôles ? Les rumeurs vont en effet bon train sur une future candidature de l'actuelle first Lady qui, depuis plusieurs semaines, fait plus que jamais sensation.

Les urnes n'ont pas encore délivré leur verdict dans le duel Clinton-Trump que la presse américaine tourne déjà ses regards vers les prochains scrutins. Il faut dire que, dans une campagne d'une violence sans précédent, un personnage a su tirer son épingle du jeu : Michelle Obama. D'abord pressentie pour jouer un rôle secondaire, la first lady a en effet labouré le pays pour le camp démocrate, multipliant les discours. En particulier le 13 octobre.


Ce jour-là, Michelle Obama a étrillé le magnat de l'immobilier dans un discours à la fois personnel, passionné et inhabituellement dur. Dans sa ligne de mire : les propos de Donald Trump sur les femmes. "Il ne s'agissait pas de discussions de vestiaire. Il s'agissait d'un homme puissant s'exprimant librement et ouvertement sur un comportement de prédateur sexuel. Et se vantant d'embrasser et de peloter des femmes", a-t-elle lâché. Avant d'en rajouter une couche : "Ce n'est pas normal. Ce n'est pas la politique telle qu'on l'entend. C'est honteux. C'est intolérable".

En vidéo

JT WE - “Ça suffit” : le discours de Michelle Obama contre le sexisme de Donald Trump

Michelle Obama, brillante avocate passée par Princeton et Harvard, avait déjà fait montre de ses talents d'oratrice à de nombreuses reprises. Son ton restait toutefois apolitique et ses apparitions publiques centrées sur des causes bien ciblées : la lutte contre l'obésité ou le soutien aux familles d'anciens combattants. Avec sa prise de position en faveur des femmes durant un meeting de soutien à Hillary Clinton, la première dame est devenue malgré elle un atout pour le camp démocrate. Qui lui fait désormais les yeux doux pour ses prochaines échéances électorales.


"Des rumeurs ont circulé après son discours du 13 octobre selon lesquelles elle serait la prochaine candidate des démocrates en 2020 ou 2024. Son mari a démenti mais on ne sait pas de quoi demain sera fait", analyse pour LCI Marie-Cécile Naves, chercheuse associée à l'IRIS. Une hypothèse qui ne doit rien au hasard, selon cette spécialiste des Etats-Unis : "Michelle Obama a fait beaucoup de choses durant les deux mandats de son époux. En outre, cette avocate engagée de longue date dans des associations est une femme publique dans le sens noble du terme. Et puis, elle représente tout ce que Trump déteste : une Amérique moderne, multiculturelle, dans laquelle les femmes s'expriment dans l'espace public." Cerise sur le gâteau, la first lady bénéficie d'une réputation impeccable : mi-octobre, un sondage pour NBC et le Wall Street Journal a montré que 59% des Américains ont une opinion favorable d'elle, pour seulement 25% d’opinions négatives.

Malgré son CV impeccable, il y a peu de chances que Michelle Obama cède aux sirènes démocrates. Et pour cause : elle assure ne pas être intéressée par une carrière politique. Sur un ton amusé, son mari avait lui-même affirmé en début d'année qu'il avait "trois choses certaines dans la vie", avant d'énumérer : "La mort, les impôts et le fait que Michelle ne sera pas candidate à la Maison Blanche". L'intéressée elle-même dément, en témoignent ces quelques mots prononcés en 2012 au détour d'une interview : "Il y a beaucoup de moyens de servir son pays. Et être président est l'un des plus difficiles. Et c'est une des choses qui fait que je dis à Barack que je suis plus intelligente que lui. J'ai choisi le job plus simple. Non, je ne m'intéresse pas à la politique. Je ne m'y suis jamais intéressée et je ne m'y intéresserai jamais."


Dès lors, quid de son avenir hors de la Maison Blanche ? Selon Marie-Cécile Naves, "Barack Obama a été un peu vite en besogne en disant il y a quelques années que jamais Michelle n'irait en politique, un domaine dans lequel il ne faut jamais dire jamais. D'ici là, leur avenir passera par un engagement militant, d'une manière ou d'une autre.  Il y a quelques mois, Barack Obama avait d'ailleurs évoqué l'idée de créer une fondation pour aider la communauté afro américaine."

En vidéo

Les Démocrates chantent "Quatre ans de plus" à Michelle Obama

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter