États-Unis : le FBI va enquêter sur de nouveaux emails d’Hillary Clinton

DirectLCI
ENQUÊTE - Le directeur du FBI a écrit à des élus ce vendredi pour les informer que ses équipes allaient de nouveau enquêter sur l’affaire des emails privés d’Hillary Clinton.

Après avoir annoncé qu'il ne poursuivrait pas Hillary Clinton, le FBI ouvre ce vendredi 28 octobre une enquête complémentaire à la suite de la découverte de nouveaux emails du temps où elle était Secrétaire d'Etat.


"Dans le cadre d'une affaire distincte, le FBI a pris connaissance de l'existence d'emails semblant pertinents pour l'enquête, écrit James Comey, le directeur de l'agence fédérale. Je vous écris pour vous informer que l'équipe enquêtrice m'en a informé hier, et que j'ai donné mon accord pour que le FBI prenne les mesures d'enquête appropriées afin de permettre aux enquêteurs d'examiner ces emails et de déterminer s'ils contiennent des informations classifiées."

Selon le New York Times, ces nouveaux emails auraient été découverts en enquêtant sur des messages obscènes envoyés par un ancien membre du Congrès, Anthony Weiner, à une jeune fille de 15 ans. Le FBI avait saisi du matériel informatique appartenant à l'ancien élu démocrate et à son ex-femme Huma Abedin, une proche conseillère d'Hillary Clinton. Les agents du FBI auraient trouvé les emails en question en analysant ces appareils informatiques.

Ce revirement de situation va placer Hillary Clinton sur la défensive à 11 jours de l'élection présidentielle. Elle sera à nouveau confrontée aux questions portant sur sa fiabilité. 

Nous ne pouvons pas la laisser emporter ses manigances criminelles dans le Bureau ovaleDonald Trump

En vidéo

Donald Trump : "Nous ne devons pas laisser son attitude criminelle prendre possession du bureau ovale"

Donald Trump a immédiatement réagi à ce rebondissement lors d'un meeting à Manchester, dans le New Hampshire.


"La corruption d'Hillary Clinton atteint une ampleur jamais vue auparavant, a-t-il déclaré. Nous ne pouvons pas la laisser emporter ses manigances criminelles dans le Bureau ovale." En rouvrant son enquête, le FBI peut "corriger une terrible erreur".


Le début de l'affaire a éclaté en mars 2015, peu avant l'entrée en campagne de la démocrate. Il lui était reproché d'avoir utilisé exclusivement une messagerie privée au lieu d'un compte gouvernemental pendant les quatre années où elle dirigeait la diplomatie américaine, exposant potentiellement des informations confidentielles à un piratage.

Face à cette annonce du FBI, l'équipe de campagne d'Hillary Clinton a elle aussi rapidement réagi. "Le directeur du FBI doit donner immédiatement aux Américains plus d'informations que ce qui est contenu dans la lettre", a déclaré John Podesta, le président de l'équipe de campagne de la démocrate. "Il est extraordinaire qu'une chose pareille se produise à seulement 11 jours d'une élection présidentielle."

Sur le même sujet

Lire et commenter