Le socialiste Bernie Sanders veut travailler avec Donald Trump

ÉLECTION AMÉRICAINE 2016

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

PROPOSITION – L’ancien candidat à la primaire démocrate Bernie Sanders a surpris en se disant prêt à collaborer avec le nouveau président américain Donald Trump, pour "améliorer la vie des familles de travailleurs". Si les deux hommes partagent des idées communes, les points de friction sont pourtant bien nombreux.

"Donald Trump a exploité la colère d’une classe moyenne en déclin qui n’en peut plus de l’establishment économique, de l’establishment politique et de l’establishment des médias". Le socialiste Bernie Sanders, candidat malheureux à la primaire démocrate face à Hillary Clinton, s’est trouvé des points communs avec le nouveau président des Etats-Unis. Dans un communiqué, il a annoncé être prêt à travailler avec lui et a expliqué pourquoi.


"Si M. Trump entend vraiment mener des politiques visant à améliorer les vies des familles de travailleurs dans ce pays, moi et d’autres progressistes sommes prêts à travailler avec lui", affirme-t-il. Défenseur d’une "révolution politique" lors de la primaire démocrate, Bernie Sanders explique se rapprocher des idées de Donald Trump sur certains aspects : "Les gens en ont marre de travailler plus pour gagner moins, de voir des emplois honorables partir en Chine et d’autres pays aux bas salaires".

Lire aussi

Il s'en prend pourtant aux milliardaires qui ne payent pas d'impôts

La proximité idéologique des deux hommes trouve néanmoins rapidement ses limites. Face à un Donald Trump qui expliquait pendant la campagne que payer moins d’impôts était une preuve d’intelligence, Bernie Sanders dénonce "les milliardaires (qui) ne payent pas leurs impôts fédéraux (…), tout ça pour que les très riches deviennent encore plus riches".


Le socialiste américain avait créé la surprise lors des primaires démocrates en tenant la dragée haute à Hillary Clinton durant de longs mois avant de reconnaître sa défaite. Sa candidature avait mobilisé une grande partie de la jeunesse du pays, recueillant jusqu’à 80% de ses voix dans certains Etats. Il réclamait notamment une université publique gratuite et une assurance maladie universelle, tout en dénonçant le pouvoir des élites et de la finance. Il s’était ensuite rangé derrière Hillary Clinton, accusant Donald Trump d’être un "démagogue".

Lire aussi

En vidéo

Primaires démocrates : Bernie Sanders, le plus socialiste des candidats ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter