Les femmes sont inférieures aux hommes, selon la directrice de campagne de Trump

ÉLECTION AMÉRICAINE 2016

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

POLÉMIQUE - Récemment nommée aux commandes de la campagne présidentielle de Donald Trump, Kellyanne Conway se retrouve très embarrassée par l’émergence d'une vidéo dans laquelle elle tient des propos compromettants sur les femmes.

Un remaniement qui laisse à désirer. Si Donald Trump a vu en elle une opportunité de séduire un électorat féminin, majoritairement opposé à ses idées, ce dernier n’avait sans doute pas anticipé la polémique qui commence à entourer sa directrice de campagne Kellyanne Conway. 

Dans une vidéo, dénichée selon CNN par la coalition démocratique anti-Trump, l’ancienne enquêtrice puis conseillère chargée des questions liées aux femmes tient des propos accablants sur l’infériorité physiologique des femmes par rapport aux hommes.  "Si nous étions mentalement, émotionnellement, professionnellement égales aux hommes, physiologiquement aussi forte qu’eux, le viol n'existerait pas. Vous seriez capable de vous défendre et de le combattre". 

Une opinion tranchée que Kellyanne Conway avait exprimée lorsqu’elle estimait que les femmes n’avaient pas leur place sur le front. "Les femmes apportent déjà des contributions incroyables à l'armée des États-Unis et continueront de le faire. Mais la mission principale de l’armée, nuance-t-elle, est de gagner des guerres et d'être efficace. Nous ne voulons pas mettre nos femmes en danger". 

9000 militaires femmes décorées aux Etats-Unis

Heureusement, comme le souligne Madame Figaro, 9000 femmes militaires ayant combattu notamment en Irak ou en Afghanistan, ont déjà reçu la décoration qui récompense les soldats ayant activement engagé le combat avec l'ennemi ou qui ont été attaqués par lui et que deux d’entre elles ont reçu la prestigieuse Silver star, récompensant le courage au combat. En somme, si l’armée américaine a tardé à ouvrir ses portes aux femmes, force est de constater qu’elles sont de plus en plus nombreuses à démontrer qu’elles sont capable d’aller sur le front.   

Trump s’entoure-t-il des bonnes personnes ? Car si le candidat républicain à la Maison blanche a fait fausse route en nommant Kellyanne Conway, embaucher comme conseiller l’ancien PDG de la chaîne d’information Fox News, Roger Ailes, accusé de harcèlement sexuel par une ancienne présentatrice, ne semble pas très stratégique non plus... 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter