Quand Trump disait qu'il "pouvait tout faire aux femmes"

MUFLE - Une vidéo de 2005 publiée par le "Washington Post" laisse entendre le candidat républicain proférer des propos dégradants en expliquant la façon dont il "séduit" les femmes. Un festival de sexisme.

"Quand on est une star, les femmes vous laissent tout faire. Vous pouvez les attraper par la ch****." Ainsi parlait Donald Trump, en 2005, alors qu'il échangeait quelques mots avec le présentateur de l'émission "Access Hollywood", Billy Bush - cousin de l'ancien président et de l'ex-rival du magnat de l'immobilier - , dans une vidéo diffusée vendredi 7 octobre par le Washington Post.


Une illustration parmi tant d'autres, dans un enregistrement de plus de trois minutes, où l'on entend le candidat républicain à la Maison Blanche décrire à grands renforts de mots vulgaires et d'expressions sexistes ses techniques de dragues où la dignité de la femme n'a pas sa place. Des propos enregistrés sans que l'on voit leurs auteurs, et alors que le candidat doit rencontrer une actrice pour intégrer le casting du soap opera "Days of our Lives".

Un concentré de clichés sexistes

Avant ces deux phrases qui décrivent une agression sexuelle, Donald Trump contait à son hôte une de ses tentatives de séduction infructueuses auprès d'une femme mariée : "J'ai essayé de me la faire et je me suis loupé, je l'admets. J'ai essayé de la baiser - elle était mariée. Je l'ai emmenée faire du shopping ; des meubles, des fournitures. Je lui ai dit : 'Je vais vous montrer où vous pouvez trouver de belles fournitures'. Je l'ai revue il n'y a pas longtemps ; elle a de gros seins refaits. Elle a totalement changé." Soit un concentré de clichés sur les femmes dont on obtiendrait n'importe quoi pourvu qu'on y mette le prix, le tout accompagné de remarques réduisant sa "proie" à son corps.

Lire aussi

Et c'était avant que le présentateur et le milliardaire n'aperçoive sa nouvelle hôte, l'actrice Arianne Zucker. "Il faut que je prenne des Tic-Tac au cas où je l'embrasse. Je suis automatiquement attiré par les belles... je les embrasse tout de suite, comme un aimant", continue-t-il, et d'admettre qu'il "n'attend même pas [leur consentement]".

Une conversation de potes de vestiaire. Bill Clinton m'a dit bien pireDonald Trump

Evidemment, pour un homme régulièrement pointé du doigt pour ses propos machistes et sa capacité à réduire les femmes à leur potentiel sexuel, la vidéo fait tache. De quoi amener l'intéressé à dégainer un communiqué très rapidement après la sortie de la vidéo, où il admet avoir eu là une conversation "de potes de vestiaires" et s'excuse "auprès de tous ceux qui sont blessés". 

Lire aussi

Une excuse bien rare venant de la part du milliardaire, qui explique régulièrement "ne jamais s'excuser". Mais qui précède une flèche acerbe contre son adversaire à la présidentielle Hillary Clinton, comme pour atténuer la portée de sa grossièreté : "Bill Clinton m'a dit des choses bien pires sur des terrains de golf, sans comparaison".


Du côté du camp Trump, on est atterré, rapporte CNN : "Ça n'aurait jamais dû arriver. Je sais que les hommes peuvent parler comme ça, mais là, ce sont des propos... je ne peux pas faire autrement que de les condamner."


Hillary Clinton n'a évidemment pas laissé passer l'aubaine, et a quasiment aussitôt réagi sur son compte Twitter :

"C'est horrible. On ne peut pas permettre à cet homme d'être président", s'est lamentée la candidate démocrate la Maison Blanche.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter