Vers une vague d’émigration au Canada ?

ÉLECTION AMÉRICAINE 2016
EXODE – Alors que les résultats du scrutin présidentiel tournent en faveur de Donald Trump, nombre d’Américains réfléchissent déjà à émigrer au Canada. Preuve en est la saturation des serveurs du site du ministère canadien de l’Immigration.

L’Amérique va-t-elle voir une partie de sa population fuir vers le Canada ? Nombre d’habitants des Etats-Unis semblent en tout  cas réfléchir à cette hypothèse à mesure que la victoire de Donald Trump se dessine. C’est ainsi que l’accès au site internet du ministère canadien de l'Immigration a progressivement ralenti mardi soir avant d'être carrément inaccessible alors que le milliardaire s'approchait de la barre fatidique des 270 grands électeurs, synonyme de victoire.


Même constat du côté des Google Trends, les sujets les plus populaires sur le moteur de recherche. Ces dernières heures, la question "comment déménager vers le Canada" ("How to move to Canada") a par exemple été tapée jusqu’à 20 fois plus que lors de la journée de mardi. 

Lire aussi

Ces Canadiens qui tentent d’attirer les Américains

Face au désarroi de ses voisins, le maire de Montréal a ironiquement fait savoir que les services d’immigration de la ville seraient mobilisés toute la journée de mercredi. "Veuillez prendre note : notre Bureau d’Intégration des nouveaux arrivants de Montréal sera ouvert exceptionnellement après le vote américain", a tweeté Denis Coderre. 

Lire aussi

Une initiative qui rappelle un peu celles plus anciennes de quelques régions canadiennes en mal de population, qui avaient déjà tenté d’attirer les Américains. Alors que Donald Trump n'était encore qu'un candidat parmi les autres républicains fin 2015, la petite île du Cap Breton (Nouvelle-Ecosse) avait ainsi proposé d'accueillir ceux qui craignaient une prise de pouvoir du milliardaire.


Sur le mode humoristique, le site "Cape Breton if Donald Trump wins" ("Cap Breton si Donald Trump gagne") vantait la possibilité d'acheter une maison bon marché et de décrocher facilement un emploi dans une région plutôt déserte, à  400 km de la frontière entre les deux pays. 

Lire aussi

Plusieurs célébrités avaient déjà émis l’idée d’émigrer

Plusieurs célébrités américaines avaient par ailleurs promis de déménager au Canada en cas de victoire de Donald Trump. Dernier en date, le héros de la série culte Breaking Bad, Bryan Cranston. Avant lui, les chanteuses Cher et Barbra Streisand ou la star de la série télévisée "Girls", Lena Dunham, avaient elle aussi affiché leur désir de franchir la frontière.

Lire aussi

En vidéo

L'ambassadeur de France aux Etats-Unis : "Un monde s'effondre devant nos yeux"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter