Election américaine - Barack Obama vs Donald Trump : des années de guerre et d’animosité

RIVALITÉ – Alors que Barack Obama et Donald Trump se rencontrent ce jeudi à la Maison-Blanche pour préparer la transition à la présidence des Etats-Unis, LCI vous rappelle certains des moments les plus marquants du conflit ouvert entre les deux hommes.

Ils ne s’aiment pas et ne s'en cachent pas Barack Obama et Donald Trump, qui vont se rencontrer ce jeudi à 17H (heure française) pour préparer la transition à Maison-Blanche, sont depuis des années en guerre médiatique ouverte. "Ce n'est un secret pour personne que le président-élu et moi-même comptons d'assez grandes différences", a d’ailleurs répété l’actuel président mercredi avec le sourire.


De l’affaire du lieu de naissance de l’ancien sénateur de l’Illinois aux attaques sur l’incompétence supposée de l’un comme de l’autre, LCI vous rappelle les invectives les plus marquantes du conflit entre les deux hommes.

Le certificat de naissance d’Obama

Rappelons le contexte : pour pouvoir se présenter à la présidence des Etats-Unis, il faut être né aux Etats-Unis. Dès sa première candidature à la Maison-Blanche, Barack Obama, né à Hawaï, a été attaqué par ses détracteurs qui affirmaient qu'il avait vu le jour dans un autre pays et que son acte de naissance était donc faux. Et qu'il méritait donc d'être destitué. Parmi eux : Donald Trump. 


En 2011, Barack Obama avait profité de la présence de Donald Trump au traditionnel dîner des correspondants de presse de la Maison-Blanche pour se lâcher. Il avait provoqué l'hilarité générale en se moquant ouvertement de son adversaire. "Personne n’est plus heureux que Donald Trump de pouvoir laisser de côté l’affaire de mon certificat de naissance", avait-il lancé. "Il va enfin pouvoir se concentrer sur des sujets importants, comme le fait de savoir si les astronautes américains ont bien marché sur la lune."

En vidéo

Quand Obama se moquait de l'ambition présidentielle de Trump en 2011

Probablement vexé, Donald Trump n'avait pas lâché l'affaire. "Une source 'extrêmement crédible' a appelé mon bureau et m’a dit que l’acte de naissance de Barack Obama est un faux", affirmait-il alors dans un tweet posté le 6 août 2012. 

 Le magnat de l'immobilier finira par reconnaître en septembre dernier que l’actuel président était bien né aux Etats-Unis. Mais certains affirment qu'il a décidé de se lancer dans la course à la présidence après cette humiliation du dîner des correspondants.

Le candidat "inapte" contre le pire président de l’histoire

"C’est surement le pire président des Etats-Unis, c’est un désastre." Donald Trump a maintes fois répété qu’il considérait Barack Obama comme un (très) mauvais chef d’Etat : "Nous sommes dirigés par un homme qui n’est pas assez fort, pas assez intelligent." Preuve encore dans un tweet publié le 17 février dernier : "Intéressant la manière d'Obama de dire que je ne serais jamais président. Et ce venant du pire président de l’histoire des Etats-Unis !"

Une réponse directe aux attaques de Barack Obama selon qui "Donald Trump est particulièrement incompétent pour devenir président". Un argument martelé comme un cri du cœur à Las Vegas,  quelques jours avant le scrutin : "Nous ne pouvons pas nous permettre d'élire ce type ! Ce n'est pas possible ! Ce n'est pas possible !"

En vidéo

Obama : "Donald Trump n’est absolument pas qualifié"

Leur santé mentale problématique

"Je commence à croire qu’il y a quelque chose de grave avec la santé mentale du président Obama", tweetait Donald Trump le 16 octobre 2014 en réaction à la décision du président de ne pas limiter l’accès aux Etats-Unis des avions en provenance des pays africains frappés par le virus Ebola. "Pourquoi ne veut-il pas stopper les vols ? Un dingue !"

La réponse n’est cette fois pas venue directement de Barack Obama mais de son ancien directeur de campagne. David Plouffe estimait en août dernier que Donald Trump était un psychopathe. "Fondamentalement, nous avons un psychopathe candidat à la présidence", déclarait-il alors dans interview à la chaîne américaine NBC, avant de lister les symptômes de la pathologie supposée du républicain : "Une grandiose estime de soi, des mensonges pathologiques et une absence d'empathie et de remords."

En vidéo

Trump élu, le discours de Barack Obama en intégralité

En vidéo

JT 13H - Trump élu, est-ce la faute d'Obama ?

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter